Leçon de choses sur la figue

dsc07646Hier, nous avons fait une leçon de choses sur la figue. Fruit de septembre par excellence, nous en sommes friands! C’était l’occasion de nous pencher et d’en connaître plus sur cet aliment millénaire…

Nous avons sorti les crayons, les cahiers, les fruits. C’est un moment que nous attendons avec joie! Je fais observer, elles commentent, je raconte ce qui se rapporte au fruit, elles rédigent ce qu’elles ont compris (pour la plus jeune je dicte la leçon). Et elles dessinent les schémas et leurs  observation.

La figue est le fruit du figuier commun (ficus carica), un arbre de la famille des moracées (arbustes, arbres tels le mûrier blanc, le mûrier noir …). J’indique cette famille à mes collégiennes afin qu’elles répertorient et comprennent qu’il existe des regroupements parmi les plantes selon certains critères . Ma fille de CE2 n’a pas à en tenir compte. Elle l’entend simplement.

Il est cultivé depuis des millénaires sur le pourtour de la Méditerranée dont il est l’emblème. Il s’agit du premier arbre fruitier domestiqué dont la sélection intentionnelle remonterait au néolithique, soit au XIIe millénaire avant notre ère.

dsc07655Figue vient du latin ficus carica littéralement figuier de Carie (région d’Asie, patrie d’Hérodote, d’où on pense qu’il provient). Figus s’est transformé en figa en occitan.

Le figuier est un arbre aux larges feuilles. Les feuilles sont caduques, rugueuses, finement velues, assez grandes (jusqu’à 25 cm de long). Elles sont munies d’un long pétiole et d’un limbe palmatilobé (dont les lobes offrent une disposition palmée –comme une paume de main).

dsc07657La figue est un faux-fruit. Avant d’être un fruit,  elle est une inflorescence en forme d’urne appelée parfois sycone, sorte de petit sac charnu qui enferme des centaines, parfois   plusieurs milliers de minuscules fleurs . En fait, les vrais fruits sont les innombrables petits grains qui parsèment la chair de la figue, ce que les botanistes appellent les akènes.

Arbre méditerranéen, le figuier n’aime pas l’ombre, il requiert un emplacement chaud et ensoleillé nécessaire au mûrissement des figues.

dsc07650On mange la figue fraîche mais également la figue sèche.

Dans la tradition juive, le fruit défendu dans le mythe d’Adam et Eve serait une figue.

« Nourriture des athlètes par excellence » dit Platon. Ce dernier raffolait des figues à tel point qu’on lui donna le nom de φιλόσυκος / philósukos, c’est-à-dire « amateur de figues »

Un proverbe dit que « pour qu’une figue soit bonne, elle doit avoir un habit de pauvre (pellicule grisâtre et fripée), un œil d’ivrogne (mouillée, avec une gouttelette perlant à l’ostiole « le nombril du fruit) et un cou de dévote (retombante par rapport au pédoncule).

Planche d’observation sur la figue

Afficher l'image d'origine

 

dsc07662 dsc07664

dsc07663      dsc07666

 

dsc07658

Publié dans Divers | 1 commentaire

L’enthousiasme, au cœur des apprentissages

L’instruction formelle peut être un merveilleux levier d’enthousiasme pour apprendre quand il se déroule dans un cadre alliant souplesse et nourriture intellectuelle nécessaire.

Notre enfant apprend sans cesse et ce, depuis qu’il a pris sa première inspiration. Dès son premier souffle, il a appris la sensualité du contact avec l’air ambiant, le bonheur de la chaleur du corps de sa mère, la volupté du lait tiède et sucré qui coule sur ses lèvres. Et pour apprendre à évoluer auprès des siens, il a progressé prodigieusement, assoiffé de tout découvrir. Jusqu’à l’âge de raison, l’enfant est doté d’un enthousiasme intrinsèque qui l’amène à vouloir apprendre tout ce que son environnement lui offre à découvrir. L’enfant s’émerveille en observant une chenille ramper; il veut laver la vaisselle seul et désire apprendre à lire pour faire comme les grands. (…)

Lisez la suite de l’article « L’enthousiasme d’apprendre » sur notre blog « Collectif l’école est la maison ».

 

Publié dans Divers, Instruction formelle | 4 commentaires

Des livres partout…

Une vidéo émouvante sur le grand Georges Dumézil interviewé par Bernard Pivot. Un grand intellectuel d’une non moins grande humilité! Il déclare « s’effacer » derrière son œuvre en guise de raison quand l’animateur lui demande pourquoi il n’a pas écrit ses mémoires. On regarde sa riche bibliothèque, on l’écoute parler de ses livres déclencheurs quand il était enfant et on espère avoir la main heureuse avec nos enfants comme son père qui lui donna un livre sur l’histoire d’Héraclès…

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Un forum sur le formel

Le collectif a décidé de se donner les moyens d’échanger plus efficacement afin de permettre aux membres  de mieux suivre les sujets. Plusieurs partages intéressants ont lieu sur la page Facebook du groupe. Comme tout le monde n’adhère pas à ce réseau social, et qu’un forum archive mieux les différentes discussions, ce nouveau pas nous permettra de mieux nous y retrouver!

Le Collectif L’École est la Maison se dote donc d’un forum, outil particulièrement efficace pour le partage des ressources et le travail collectif.

http://lecoleestlamaison.forumactif.com/

L’accès est réservé aux membres du collectif, tout comme le groupe Facebook du même nom, et l’adhésion à L’École est la Maison se fait en envoyant en premier lieu un mail à lecoleestlamaison@gmail.com . Mais n’hésitez pas à nous contacter: vous êtes les bienvenus que vous soyez  parents IEF, professeurs, parents d’enfants scolarisés…

Le Collectif L’Ecole est la Maison regroupe des personnes qui ont une expérience de l’instruction formelle sous quel qu’aspect que ce soit : instruction en famille (IEF), cours par correspondance (CPC), scolaires, enseignants, soutien scolaire etc… Nous pensons en effet que nous pouvons nous enrichir de nos différences.
Les porte-paroles du collectif l’Ecole est la Maison ont une longue expérience de l’instruction formelle en famille à titre personnel.

Le Collectif L’Ecole est la Maison a pour volonté

  • de communiquer et d’informer sur l’instruction formelle en famille
  • d’être force de proposition pour un juste encadrement de l’Instruction En Famille (IEF)
  • de relayer et de diffuser tout ce qui a trait à l’instruction en famille et tout particulièrement à l’instruction formelle en famille
  • de militer et d’agir pour des relations pacifiées et constructives avec l’Education Nationale, seule voie possible, selon nous pour un IEF durable.
  • Le Collectif L’Ecole est la Maison est autonome.
  • Il ne dépend d’aucune association, d’aucun parti politique. Ses membres sont tous bénévoles. Si frais de fonctionnement il doit y avoir, ils seront assurés par des dons exclusivement.


Le Collectif l’École est la Maison est attaché à sa liberté de penser et de parole. Il est apolitique et non-confessionnel.

 

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Le passé simple,simplement!

L’apprentissage du passé simple reste actif dans notre classe maison dès les petites classes. A travers les textes de littérature, nos enfants entendent souvent ce temps qui fait goûter à une époque un peu surannée certes, mais qui sent bon les confitures de Georges Duhamel. Les enfants apprennent à conjuguer ce temps progressivement avec les défis qu’il présente. La lecture des vieux textes aident beaucoup à son acquisition.

Le thème de la rédaction a amené naturellement mes filles à employer le passé simple. Il s’agissait de raconter leur plus beau souvenir d’été. Quand j’ai vu à quel point le passé simple revenait dans leurs lignes, je n’ai pu m’empêcher de sourire en pensant à la polémique que ce temps suscite dans les nouveaux programmes. Enfin, comment dit-on avec le jargon sur les compétences? L’élève parvient à utiliser le temps du passé simple dans une production écrite?

Rédaction

Longtemps je me souviendrai de ce jour d’été. le temps était clair, l’air était chaud. J’avais enfilé de grosses chaussures de marche et bientôt l’aventure commença.

Nous nous engageâmes sur un grand sentier bordé d’arbres et grouillant de randonneurs.

La montée était longue, mais nous y pensions moins en discutant et en riant. Les vieux marcheurs s’arrêtaient pour nous laisser passer et plaisantaient en voyant notre petite chienne que je tenais en laisse. L’heure avança et bientôt nous sortîmes de la forêt pour arriver sur un petit pont où nous fîmes une petite pause pour nous ménager et pour boire un peu.

Je descendis du pont pour atteindre le torrent afin que se désaltère mon chien qui sortait la langue de temps à autre.

Près du ruisseau en pleine course, une vingtaine de petits papillons bleus lézardaient sur les pierres et quand mon chien les fit fuir, leur envol fut magnifique!

Nous reprîmes notre marche, tout en avalant un bonbon pour nous redonner de l’énergie.

Nous grimpâmes sur un petit escalier que formaient les racines ressorties des vieux arbres qui débouchaient sur une longue montée un peu à pic.

Sous nos pas se détachaient des pierres qui se hâtèrent de glisser le long du chemin.

Le soleil tapait fort sur mes mollets et  mon visage. J’étais essoufflée mais je n’eus pas le temps de me plaindre car,arrivée en haut de la pente, je vis ce majestueux lac, d’un bleu limpide, qui me fit immédiatement oublier tous les petits désagréments de la randonnée.

dsc06540

Publié dans Divers | 12 commentaires

L’année démarre, nous sommes prêtes!


dsc07612Nous avons commencer l’année hier. Il m’a fallu du temps! Le temps de mettre bien en place « l’année » qui vient. Une de mes filles   passera le brevet et les examens d’entrée pour le lycée en fin d’année. J’ai besoin de me donner les moyens pour bien l’accompagner. Je ne crains pas le niveau du brevet en soi. Mais j’ai envie que ma fille soit fière d’elle avant de rejoindre le système. Elle a acquis des outils, une culture qui lui serviront pour le reste de sa scolarité. Mais, les attentes du brevet nécessitent un aménagement de la façon dont elle a appris. Les attentes ne sont pas les mêmes, le type de questions, les formulations, le vocabulaire diffèrent un peu. Je dois lui permettre d’être à l’aise avec les « épreuves  » qu’elle aura.

dsc07610J’enrichirai son parcours de petits plus comme elle l’a toujours connu, mais, la ligne directrice sera le parcours EN menant à l’obtention du brevet. Pour mes deux autres filles, nous poursuivrons de la même manière telle que nous l’avons fait jusqu’à maintenant. Je suis assez fière du matériel avec lequel je travaillerai, j’ai même réussi à composer un manuel de lecture pour ma CE2 avec travail de vocabulaire.

Nous sommes prêtes, « archi » prêtes! Enfin, après, entre la réalité et la théorie il y a un monde! Mais l’année est neuve, on peut encore la rêver!

dsc07609

Publié dans Divers | 16 commentaires

La simplicité

DSC06512J’entame ma vingt-deuxième année d’IEF . Fidèle au poste. Je prends une année à la fois, aucune n’engage automatiquement la suivante! Aucun militantisme ni prosélytisme n’est à la base de cette décision. Nous pratiquons l’école à la maison car elle convient à notre famille. Nos enfants s’y épanouissent, y progressent. Nous ne faisons pas l’IEF parce qu’ils  sont ainsi meilleurs (à l’école certains sont plus performants que les nôtres)! Nous vivons l’IEF car nous donnons à nos enfants ce que nous croyons être le meilleur pour eux… en gardant en tête de les intégrer à notre société.

J’ai pu assister à tellement de publicités mensongères inondant les réseaux de l’IEF depuis deux décennies. S’il faut un minimum de ressources pour entreprendre un tel parcours, nos enfants ne seront pas plus « heureux », « intelligents » avec le matériel fort dispendieux qu’on ne cesse de nous vanter…

Plusieurs parcours IEF peuvent nous faire rêver! Un tour du monde en goélette à découvrir les poissons tropicaux nous semble un enseignement tellement plus « vivant » que notre encyclopédie sur le coin de la table de cuisine… Mais la goélette dans les tempêtes océaniques est-elle l’endroit le plus sécuritaire pour instruire son enfant?

Les maisons d’édition regorgent d’astuces pour vendre des livres plus merveilleux les uns des autres et les parents soucieux (ceux d’IEF le sont particulièrement…) y sont sensibles. Que n’ai-je ce budget illimité pour acheter tout ce matériel dont je rêve pour mes enfants!

Je ne nie pas que tous ces livres, ces cahiers fabuleux soient stimulants pour les enfants! Ils sont peut-être (j’insiste sur le peut-être) utiles. Pourtant, l’essentiel n’est pas là…

L’école à la maison a un coût, on ne peut le nier. Vous n’aurez aucune allocation de rentrée si votre enfant ne suit pas un cours par correspondance. Il faudra des cahiers, des feuilles, des stylos, des crayons, le petit matériel… Il faudra quelques manuels de base (trouvés parfois d’occasion ou pas). On doit aussi compter les inévitables photocopies (même si j’espère en faire le moins possible -cette année, c’est raté!). Il y aura sans doute quelques visites pédagogiques et les activités permettant aux enfants de socialiser.

Une fois ces dépenses essentielles effectuées, le reste n’est que superflu… Le matériel fort joli et onéreux n’est pas une nécessité. Les ventes de services autour de l’IEF ne sont pas nécessaires non plus. Vous avez tout sur le net pour répondre à vos questions (blogs, pages Facebook, forum…).

DSC06224Cependant, une seule chose est absolument essentielle et ne peut s’acheter: votre présence. Un enfant ne peut pas se gérer par lui-même! Nous aurons beau lui fournir le meilleur matériel, l’inscrire à des CPC, si nous ne sommes pas là à ses côtés à le suivre, notre enfant aura du mal à avancer. Pour enseigner à notre enfant, nous devons lui donner de notre temps: du temps pour lui expliquer les leçons, pour lui répéter les explications, pour accompagner son raisonnement (« toujours » prend toujours un s), pour l’encourager, le valoriser, le « corriger » dans ses erreurs, pour évaluer sa progression, pour être réactif et répondre  à ses intérêts, pour l’orienter afin qu’il développe ses passions, pour lui offrir du temps pour jouer, pour explorer la nature ou le parc de la ville… Le temps est gratuit mais n’a pas de prix.

La prochaine fois que vous vous assoirez avec votre enfant à cette table de cuisine en guise de classe improvisée, que vous sortirez les cahiers achetés au supermarché du coin, en suivant le manuel d’occasion que vous aurez choisi,   réjouissez-vous de penser que vous lui donnez l’essentiel en vous consacrant à cette noble tâche!

Publié dans Divers, IEF, Réflexions | 22 commentaires