Stone soup: anglais cycle 3


Stone Soup (First Reading) (Usborne First Reading) (Hardcover) by Sims Lesley Overwater Georgien

Voici un magnifique récit en anglais que j’ai aperçu sur le site Nathan et dont je me suis inspirée pour tirer une séquence en anglais pour ma plus jeune. Nous continuons l’apprentissage du point de vue grammatical avec New’s from Dublin, et nous développons en parallèle des activités de compréhension autour de la langue. Ce type de petit récit permet de mimer le vocabulaire (« old », « poor », « bowl » …), d’entendre une courte histoire en anglais et, grâce au travail de vocabulaire en amont, de bien maîtriser la compréhension. S’ensuivent des activités bien stimulantes de cuisine, d’histoire et de petit théâtre de marionnettes avec les personnages où l’enfant, à la fin de la « séquence », pourra narrer un petit conte en anglais.

Le récit en lui-même s’appuie sur une vieille légende hongroise racontant le retour de guerre d’un pauvre soldat cependant bien rusé! Parmi les différentes origines possibles, on mettait en lien ce récit avec les grognards. Or, rien sur internet ne me permit de retrouver trace de cela. Mais, il n’empêche que, plongées dans l’histoire napoléonienne en ce moment en CM2, nous pouvions aborder cet aspect anecdotique de l’histoire. Qui sont ces grognards? Wikipédia nous dit à ce sujet qu’il s’agissait du « nom donné aux soldats de la Vieille Garde de Napoléon Bonaparte. Elle était partagée en « Grenadiers » et « Chasseurs ». Les hommes de la Vieille Garde étaient les

plus expérimentés de la Grande Armée, mais aussi les plus fidèles soutien de l’empereur. Ils se plaignaient cependant souvent de leurs conditions de vie directement à Napoléon, qui les appela donc « grognards ».Les plaintes, il est vrai, étaient rarement justifiées : si la discipline était rude elle restait humaine, et les hommes de la Garde bénéficiaient d’avantages non négligeables en comparaison des autres unités de l’armée : solde supérieure, meilleure nourriture, priorité lors du ravitaillement en campagne… Il fallait un minimum de 10 ans de service pour entrer au 1er régiment de grenadiers à pied de la Garde impériale, 8 ans pour entrer au 2e régiment de chasseurs à pied de la Garde impériale. Les hommes y étaient admis pour leurs qualités de soldats. Le port de la moustache « en forme de pistolet » était obligatoire – elle était rasée pendant les mois d’hiver –, ainsi que les cheveux longs noués en deux tresses derrière la nuque, et un anneau d’or de la taille d’un écu à chaque oreille.

Mieux encore du point de vue de l’histoire « anecdotique », la soupe de cailloux existe vraiment! Il s’agit d’une recette traditionnelle de la soupe paysanne qui s’adapte aux variétés locales de légumes, avec une base de pomme de terre, navet, carotte et poireau. On peut y ajouter un bout de lard, de la saucisse, des légumineuses. Le principe est de plonger un caillou propre dans la cocotte, pendant la cuisson qui doit se faire à feu doux durant au moins 2 heures. Cette soupe cuit très longtemps sur le coin d’une cuisinière, et le caillou, agissant en accumulateur
de chaleur, maintient une température efficace en écrêtant les pics de température, sur un long terme. 
C’est en quelque sorte l’ancêtre du mixeur! Une recette est disponible sur le site « Cuisine de notre terroir français« . En utilisant un galet bien lisse et lavé, d’environ dix centimètres, on peut réaliser cette recette.

Comme quoi, un simple conte en anglais peut nous emmener faire un petit tour d’horizon enrichissant!

 Il existe d’ailleurs un livre américain qui illustre l’histoire avec les grognards, illustré par Marcia Brown. Le texte est cependant plus long et convient à des élèves plus avancé dans la deuxième langue: (Merci à Sara pour ce partage d’information).

 

 

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans anglais, CM2, Divers, Histoire, IEF, Instruction formelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Stone soup: anglais cycle 3

  1. Sara dit :

    Je connaissais ce conte, mais pas l’histoire de ses possibles origines, merci! D’ailleurs, il y a une édition américaine écrite et illustrée par Marcia Brown qui met en scène des habitants d’un village français et des « grognards » 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s