Leçon de choses sur le vent


The History Of The 20th Century - BBC Archive (part 10)

BBC Archive

Lorsque vous ferez cette leçon de choses, je vous suggère fortement d’attendre un jour de vent. Ils ne manquent pas au printemps! Sortez alors et faites sentir aux enfants le vent ou plutôt l’effet du vent sur eux, sur leurs cheveux, sur leurs vêtements! Observez les arbres pencher leur cime sous son action… L’observation est essentielle pour les leçons de choses.

DSC02376

De retour à la maison, posez la question: « D’où vient le vent? Comment se forme-t-il? » Les enfants savent en général qu’il s’agit de l’air. La leçon formelle permet de mettre un vocabulaire adéquat sur cette impression de « savoir »! C’est une première approche scientifique. La science consiste souvent à observer des phénomènes banals pour lesquels on emploie un langage précis, spécifique, de description. Ainsi, le vent est de l’air. Pour préciser, il faudra rajouter de l’air « en mouvement ». Le vent est ainsi une masse d’air qui se déplace.

Prenez un cahier et agitez-le devant le visage pour sentir l’effet de l’air en mouvement. Gonflez ensuite un ballon et laissez-le expirer l’air qui, sous la pression des parois, produira un déplacement vers l’extérieur. On peut diriger cet air sur un tas de farine ou sur de l’eau dans un bol et observer le déplacement qu’il entraîne.

DSC02384

 Mais comment le vent, qui est un déplacement d’air, se forme-t-il?  Le vent  est produit par les différences de pression atmosphérique engendrées principalement par les différences de température. Il se forme lorsqu’une masse d’air chaud, provenant de l’air chauffé au sol, monte et rencontre une masse d’air froid. L’air chaud étant moins dense, la masse d’air froid cherchera à occuper la place de l’air chaud ce qui produira le déplacement de ce dernier. C’est donc sous l’effet de la température qu’une masse d’air chaud se déplace: par conséquent, ce manque d’air doit être remplacé pour équilibrer la pression. De la même façon que l’air s’échappe d’un ballon pour équilibrer la pression à l’intérieur du ballon avec la pression extérieure. Il serait faux de croire que le ballon se vide complètement d’air. En fait, il se videra jusqu’à ce que l’air restant dans le ballon soit à la même pression que la pression extérieure. A l’échelle de l’atmosphère, le vent est le moyen non pas d’équilibrer mais de tenter d’équilibrer la constante inégalité de pression à la surface de la Terre. En effet, l’équilibre n’est jamais atteint définitivement. Le climat est donc soumis à un régime de vents variables en direction et en intensité, ici pour compenser une dépression, là pour soulager un anticyclone qui est un excès de pression atmosphérique.

DSC02382

D’où vient le vent? Grâce à la girouette, nous comprenons qu’il peut provenir des quatre points cardinaux. Ainsi, selon sa provenance, le vent nous apporte une météo bien différente! A ce stade, sortez un atlas et faites découvrir aux enfants pourquoi le vent du Nord apporte le froid, pourquoi celui d’ouest nous emmène la pluie. Celui d’est, bien qu’aigrelet, n’est (généralement) pas chargé de pluie. Enfin, on le comprend rapidement, le vent du sud est chaud. En hiver, il nous donne une impression de printemps. Les données géographiques de ce billet font références à une géolocalisation en France métropolitaine.

DSC02386

Le vent du Nord, nous provient des terre glacées du Pôle Nord.  Nous l’apprécions en été, lorsque l’air est suffocant! Celui d’Ouest a soufflé au-dessus de cette grosse masse d’eau qu’est l’Océan Atlantique: on comprend mieux qu’il soit chargé de pluie puisque notre côte ouest baigne dans cette vaste mer. Celui du Sud nous arrive des pays d’Afrique où le climat est chaud. Attirons maintenant l’attention des enfants pour leur montrer le trajet du vent d’Est. Il traverse un immense territoire sur le continent. S’il était chargé d’humidité au départ de sa course, il a eu le temps de s’assécher au fil de son trajet quand il nous parvient. c’est pourquoi il n’est pas généralement pas chargé de pluie. Mais comme il nous parvient de Sibérie, il est souvent encore bien aigre en hiver! En été, il peut être sec et brûlant!

Image prise sur le blog La nature en Lorraine

Comment la nature utilise-t-elle le vent? Le vent est bien utile pour disperser les pollens et aider à la reproduction des plantes. Nous ne connaîtrions pas la joie de croquer dans une noisette si le vent ne dispersait pas les pollens des chatons de noisetiers en les emmenant sur les petits bourgeons rouges qui se trouvent un peu plus loin sur les branches. A l’automne, le vent transporte les petits duvets des pissenlits (les aigrettes), porteurs de graine, afin qu’ils essaiment tout autour! Et c’est ainsi pour plusieurs plantes qui sont ainsi aidées par le vent: les personnes allergiques aux pollens savent bien qu’il est des saisons où la nature les dispersent par voie aérienne…

L’utilité du vent aujourd’hui. Les enfants ont certainement vu des moulins à vent, ne serait-ce qu’en illustration. Ils savent que les meuniers utilisaient le vent pour moudre le grain et obtenir de la farine. « Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin bat trop vite…« ! Aujourd’hui encore nous construisons des moulins, certes différents, mais qui utilisent aussi sa force afin de produire de l’électricité: ce sont les éoliennes.

« Eolienne »… d’où vient ce nom? Eole, le dieu du vent dans la mythologie grecque, nous donne droit à un merveilleux récit dans l’Odyssée. On peut en retrouver un extrait fort bien écrit dans le manuel « Une semaine avec… » de Marcel Berry: L’outre d’Eole.

 Les vents portent des noms. Cette habitude nous vient des récits mythiques de l’Antiquité où les phénomènes naturelles était reliés à des dieux. Nous avons mentionné Eole, mais il existait également Borée, Notos, Euros et Zéphyr. Aujourd’hui encore nous avons gardé l’habitude de nommer les vents. Selon leur provenance et la région où ils soufflent les voici devenus en France: tramontane, mistral, suroît,  nordoît, vent d’autan,  foehn, sirocco …

Il y aurait tant à dire encore sur le vent. Mais après une telle leçon, si vous êtes rentrés les oreilles gelées et les joues rougies, une bonne infusion réchauffera tout le monde, pendant que les enfants complèteront en même temps leur cahier .

DSC02390

Cette leçon a été inspirée par des manuels de leçons de choses que l’on peut consulter sur le site de Manuels anciens dans la section Sciences CM-CS.

Girouette parapluie

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s