Le Noël de Minet-Chérie


Beskow decembre

Dans la maison, chaque matin, nous sentons que Noël se rapproche. Le sapin trône au salon, la crèche est sur le buffet et le calendrier de l’Avent voit ses portes s’ouvrir chaque matin, recelant sa petite surprise à déguster. Nous travaillons près du poêle à bois et nous prenons moult infusions pour nous réchauffer. Car il ne fait pas chaud par Toutatis comme dirait notre ami Astérix!

Nous dégustons ce matin un texte de Colette sur ses Noël avec sa mère Sido du temps de son enfance. J’aime le dépouillement du Noël qu’elle décrit et qui nous fait sentir que la joie et la tendresse se situent bien au-delà du faste de la consommation. Vous pouvez retrouvez ce texte dans le manuel de Souché CM2 La lecture nouvelle et le français, sur le site Manuels anciens.

Mes Noëls d’enfant

Il vous paraîtra étrange que mes Noël d’enfant – là-bas on dit « Nouël » – aient été privés du sapin frais coupé, de ses fruits de sucre, de ses petites flammes. Mais ne m’en plaignez pas trop, notre nuit du vingt-quatre était quand même une nuit de célébration, à notre silencieuse manière.

Il était bien rare que Sido, n’eût pas trouvé dans le jardin, vivaces, épanouies sous la neige, les fleurs de l’ellébore que nous appelons rose de Noël.

En bouquet au centre de la table, leurs boutons clos, ovales, violentés par la chaleur du beau feu, s’ouvraient avec une saccade mécanique qui étonnait les chats et que je guettais comme eux.

Nous n’avions ni boudin noir, ni boudin blanc, ni dinde aux marrons, mais les marrons

seulement, bouillis et rôtis, et le chef-d’œuvre de Sido, un pudding blanc, clouté de trois espèces de raisins – Smyrne, Malaga, Corinthe – truffé de melon confit, de cédrat en lamelles, d’oranges en petits dés.

Puis, comme il nous était loisible de veiller, la fête se prolongeait en veillée calme, au

chuchotement des journaux froissés, des pages tournées, du feu sur lequel nous jetions quelque élagage  vert et une poignée de gros sel qui crépitait et flambait vert sur la braise.

Quoi, rien de plus ? Non rien. Aucun de nous ne souhaitait davantage, ne se plaignait

d’avoir trop peu. Le sifflant hiver assiégeait les persiennes. La grosse bouilloire de cuivre, assise dans les cendres, et les cruchons de terre qu’elle allait remplir, nous promettaient des lits chauds dans les chambres froides.

Maman, je ne veux pas me coucher ! Je veux veiller toute la nuit, toutes les nuits !

   –      A ton gré, Minet-Chéri… Voilà le jour. Tu vois, la neige devient bleue entre les lames des persiennes.

 -Tu n’entends pas que les poules chantent ?

                       Je croyais veiller encore. C’est que, surprise par l’heure tardive, je dormais déjà, la tête  sur mes bras pliés, mes tresses au long de mes joues comme deux couleuvres gardiennes .

Colette

Tasha Tudor. Feeding the birds; a daily activity for some of us, winter &…

 

Pour télécharger le texte et le document de travail:    Mes Noëls d’enfant Colette

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans accueil, école-maison, Divers, Français, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Noël de Minet-Chérie

  1. Sylvie dit :

    J’aimais tellement travailler avec ce genre de texte… Je m’ennuie d’avoir des petits en classe-maison 🙂

    • Brune dit :

      Ah! C’est totalement le genre de texte que tu aurais pu mettre pour tes loupiaux 😀 ! On partage ce même goût 😉 Pour le collège, tu as « la pluie de grenouilles » avec cette saveur, puisque c’est encore Colette ! J’y ai pensé en donnant le texte à ma plus jeune. Le CNED le donnait en 4e si j’ai bonne mémoire… : //www.intellego.fr/soutien-scolaire–/aide-scolaire-francais/texte-colette-sido–l-enfance-de-colette/45528

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s