Leçon de choses: le cynorhodon


DSC01119

Lors de nos promenades, nous retrouvons partout cette petite baie rouge ellipsoïde. Il s’agit du cynorhodon, fruit de l’églantine. L’églantine pousse au printemps sur l’églantier. Cette jolie fleur rose tendre est sans aucun doute le précurseur de toutes les autres roses qui existent.

L’églantier que nous croisons par chez moi porte également le nom de rosa canina qui signifie « rosier des chien ». On l’appelait ainsi dès l’antiquité car sa racine avait la réputation de guérir des morsures de chiens porteurs de rage. Le fruit, cynorhodon, provient du grec et signifie également « rose des chiens » pour les mêmes raisons. En langue vernaculaire, l’arbuste s’appelle également « gratte-cul » à cause des poils présents dans les baies et qui, si consommé, devient très irritant! Ce sont ces poils qui servent dans les « farces et attrapes » de poil à gratter!

Pour la leçon de choses, nous avons   cueilli quelques rameaux de ce rosier et plusieurs baies . Les feuilles sont composées et contiennent cinq à sept folioles. C’est l’occasion de parler de feuilles composées et feuilles simples avec ma collégienne. Les branches portent des épines acérées. Les cynorhodons quant à eux (appelés aussi « goussons ») sont très riches en vitamines « C » et servent à la confection de confiture. Les oiseaux raffolent de ces fruits!

Cette leçon permet de travailler un vocabulaire précis et l’orthographe d’un mot difficile: cynorhodon, qui peut également s’écrire avec deux « r ». Elle permet également de travailler la rédaction d’un compte-rendu. Exercice difficile pour ma fille de CM1 qui préfère livrer elle-même sa narration plutôt que de se référer à mes résumés. Il me faut alors non seulement corriger l’orthographe, mais également l’aider à utiliser des phrases adaptées au registre scolaire (elle a tendance à placer de manière charmante des impressions personnelles et utiliser un vocabulaire familier qui n’ont rien à voir avec une description propre à la démarche scientifique). C’est l’occasion d’apprendre qu’on n’écrit pas « the end » à la fin de son résumé et qu’on  n’inscrit pas « désolée, je me suis totalement gourée » quand on apporte une précision au texte!

DSC01118

DSC01130

DSC01125

DSC01132

DSC01126

DSC01127

DSC01155

DSC01138

DSC01137

https://i2.wp.com/a404.idata.over-blog.com/0/04/43/94/Dessins-ecole-primaire-Lecons-de-choses/eglantier.jpg

 

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans accueil, école-maison, Divers, IEF, leçons de choses, sciences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Leçon de choses: le cynorhodon

  1. Et un fruit très riche en vitamine C (en décoction ou même macération à froid), qui fait de délicieuses confitures, si on a la patience d’enlever les poils (je ne le fais pas 😉 ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s