Leçon de choses sur le poivre


DSC09634

Comment décide-t-on sur quoi portera une leçon de choses? C’est souvent le hasard qui nous amènera à la découverte d’un objet, d’un aliment, d’une plante… Cette fois, c’est en faisant mes emplettes que j’ai croisé une grappe de poivre vert frais. Le désir d’en apprendre plus a fait le reste.

C’est Alexandre le Grand qui a rapporté cette épice en Europe. Le poivre s’est d’abord développé en Inde sur les côtes de Malabar avant de se cultiver ailleurs en Asie du Sud-Est, à Madagascar et au Brésil. Au Moyen-Age, c’était une épice rare. On payait d’ailleurs parfois avec du poivre d’où l’expression « payer en espèces » (épice).

DSC09638Le poivre pousse en grappes sur une liane de la famille des pipéracées , plante parasite au même titre que le gui. On compte de vingt à trente grains de poivre piper nigrum pour une grappe. Nous avons pris le temps de les   regarder et de les décrire. Nous avons coupé un grain en deux pour mieux observer l’intérieur. Nous avons été frappés par le léger parfum dès qu’on l’approche du nez. La chair du grain de poivre frais est blanche. Une peau verte lisse et douce la recouvre.

Nous avons ensuite comparé les grains verts avec les grains secs de différentes couleurs. La couleur des grains indiquerait-elle différentes essences de plants? Nous avions sous les yeux un grain noir séché et fripé, un grain « blanc » et un rouge. Nous sommes donc partis à la conquête du « savoir ». Nous avons compris que tous ces grains, peu importe leur couleur, proviennent de la même plante. Ils illustrent uniquement un stade différent de la maturité du grain.

DSC09637

Ainsi, le grain vert est cueilli immature à six mois . Le grain noir est  cueilli avant sa maturité, mais il est séché au soleil où il noircit et se flétrit. Le grain rouge lui, est cueilli à maturité, soit à neuf mois. Quant au grain blanc, il s’agit du grain rouge auquel a été retiré l’enveloppe rouge. Enfin, le poivre gris est tout simplement le poivre noir moulu.

Le poivre pique parce que son écorce contient la structure moléculaire de la pipérine et c’est celle-ci qui donne cette sensation de pseudo-chaleur (il n’y a pas de brûlure, juste une sensation).

DSC09654

DSC09652

DSC09650

DSC09635

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans école-maison, Divers, IEF, Instruction formelle, leçon de choses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Leçon de choses sur le poivre

  1. martine42 dit :

    Bonjour Brune,
    J’adore toujours autant tes leçons de choses. Merci pour celle-ci sur le poivre, thème auquel je n’aurais pas forcément pensé.
    Martine42

    • Brune dit :

      Merci Martine. C’est le hasard qui m’a conduit à cette leçon. Si je n’étais pas apssée devant l’étalage avec le poivre frai, je n’y aurais pas pensé non plus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s