Lecture CE2: printemps à saveur « Waldorf »


DSC09138Chaque fois que je plonge dans un   manuel ancien je suis étonnée par deux aspects: la richesse des textes d’auteurs  (déjà présente en CE2) et le soin qu’on accorde à l’enfance. A n’en pas douter, on préserve l’enfance de ces petits des années cinquante. Les textes paraîtraient peut-être niais à quelques uns aujourd’hui, pourtant tous sont riches au plan de la langue. Ne précipitons-nous pas trop vite les enfants dans la cour des grands? Préservons-nous suffisamment leur innocence? Les laissons-nous grandir en protégeant cette part de fraîcheur dans leur regard en les intéressant à un monde tellement plus ancré dans la vie réelle? Les animaux, la nature, les récits parfois poignants dont les héros ont des vertus édifiantes de bonté: voilà ce qui était au menu.

Nous avons exploité ce petit texte avec un grand plaisir. Il nous a permis de sortir au soleil et de partir à la recherche de fleurs sauvages. Nous avons trouvé une feuille dentelle mais n’avons malheureusement pas trouvé de champignon dans notre jardin. Après la collecte de quelques fleurs et herbes nous avons confectionné une fée de printemps digne de la pédagogie Waldorf. Cette activité accompagne bien le plaisir de la lecture. Celle-ci doit stimuler l’imaginaire de l’enfant.

En promenade

  1. Sous la conduite de leur institutrice, six petites filles sont allées en promenade par un bel après-midi de printemps.  Au creux d’un pré imbibé de rosée où l’on était entré par curiosité, ce fut la découverte d’une touffe de jonquilles.
  2. Le cœur des six petites se mit à battre. Elles entourèrent cette touffe de jonquilles avec précaution; puis, Marie, l’aînée, avança les doigts pour la cueillir. Mais, mademoiselle, d’un geste, arrêta la menotte: « Non, dit-elle, il ne faut pas les cueillir… Elles souffriraient. »
  3. Au bord d’un petit bois, on décida de se reposer un moment. Tout le monde s’assit dans la mousse. l’une des fillettes découvrit, au pied d’un arbre, tout un village de champignons. Alors mademoiselle déclara:
  4. « Les fées aiment beaucoup les champignons. Elles s’en servent comme de tables rondes. Vous connaissez les fées? Un sourire moqueur parut sur les visages des aînées. mais la petite Lili, les yeux agrandis, s’approcha, curieuse.
  5. « Les fées, dit mademoiselle, sont des personnes pas plus hautes que des pâquerettes, et qui dansent la nuit au clair de lune. Elles ont des ailes de moustique, et leur robes sont taillées dans les pétales des plus belles fleurs ou bien dans les ailes des plus beaux papillons. Quelques fois, elles donnent entre elles des fêtes et des festins, et c’est alors que les champignons sont leurs tables. Mais elles aiment avoir une nappe.   Et si l’une de vous peut découvrir une ancienne feuille sèche, toute transparente comme une dentelle, nous la placerons sur le plus gros champignon. les fées nous en seront très reconnaissantes. »
  6.  Déjà Lili s’était levée, penchait sa petite figure, cherchait dans l’herbe la jolie feuille transparente. Ses sœurs, trouvant le jeu drôle, se mirent aussi à la recherche. Mademoiselle, pendant ce temps, continuait. Elle parlait des pauvres crapauds qu’on rencontre sous les feuilles, qu’on trouve si laids et si dangereux, et qui sont parfois des princesses transformées par les mauvaises fées.
  7.  Ce fut Rosine qui trouva la feuille en dentelle. On en décora tout de suite le plus gros champignon. « Les fées seront satisfaites », dit mademoiselle.

DSC09162

D’après Lucie Delarue-Madrus

DSC09187

Le travail que nous en avons tiré est simple. Un travail de compréhension du texte, quelques mots de vocabulaire, des conjugaisons et de l’analyse grammaticale de certains mots. D’après les livrets de Raylambert sur le dessin pour les enfants, j’ai tiré une leçon pour apprendre à dessiner une fleur, ici à six pétales. Ce n’est pas si évident de répartir en cercle six pétales de manière égale.

Mais ce qui a remporté le plus grand succès est sans contredit la confection de la petite fée!

DSC09127 DSC09125

DSC09186

DSC09133

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Lecture CE2: printemps à saveur « Waldorf »

  1. Adeline dit :

    En effet, ce n’est pas facile de faire les six pétales, et ta leçon va bien m’aider moi aussi 🙂 Merci ! Bravo pour votre petite fée printanière elle est tout à fait charmante !

  2. Flo dit :

    Merci pour ce partage! Ma « grande » de CE2 va se régaler de cette charmante lecture et surtout va à bien s’amuser a confectionner sa fée des fleurs! Vous avez tellement raison de chercher à préserver l’innocence des enfants par le bien, le vrai, le beau!

  3. Flo dit :

    Les petits cahiers de dessin dans votre lien ont l’air super mais le prix est un peu élevé. Quels dommage que l’éducation nationale ait fait table rase de la richesse de ces manuels anciens!

    • Brune dit :

      Je dois dire que j’ai réussi avec beaucoup de patience à mettre la main sur un lot 3 fois moins cher sur Priceminister. Il faudrait que je les numérise et les mette en lien . Le souci c’est que mon numérisateur est en panne en ce moment! Mais sur Manuels anciens on trouve des livres de dessins 😉

  4. Quel bel article ! Merci de nous en faire profiter et bravo pour cette jolie fée du printemps !

    • Brune dit :

      Merci de ton commentaire. En espérant que le printemps ne tardera pas par chez vous et que les enfants pourront bientôt faire des fées, des lutins de printemps 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s