Lecture Heïdi


Afficher l'image d'origineCe temps froid nous ramène au thème de l’hiver que nous exploitons allègrement avec ma CE2 dans son Plaisir de lire. Pour démarrer la séquence des dix lectures, j’ai choisi trois extraits d’Heïdi autour de passages neigeux dans l’alpage. Elle y découvre son premier hiver avec grand-père au chalet.

Voici le premier extrait des trois extraits, accompagné du travail sur le texte, conçu pour ma fille. Je le mets en ligne car il a été testé lundi matin. Il fait parti d’un livret que je n’ai pas encore fini de tester entièrement!

 

L’hiver sur l’alpage

Heïdi est une petite orpheline qui vit depuis quelques mois avec son grand-père solitaire dans l’Alpe. Elle a fait la connaissance de Pierre le chevrier et a gardé les chèvres avec lui. Elle apprend à connaître les habitudes des montagnards et goûte à une liberté précieuse malgré la vie rude dans laquelle elle évolue.

heidi1          Le soleil n’était plus chaud comme en été. Heidi avait dû sortir de l’armoire ses bas et ses souliers, puis sa robe, car l’air devenait chaque jour plus froid, et lorsqu’elle était sous les sapins, le vent la transperçait de part en part. Mais il n’y avait pas là de quoi la retenir à la maison quand elle avait envie de sortir.

2        Enfin le froid arriva pour tout de bon, et quand Pierre montait le matin à l’alpage, il soufflait dans ses doigts pour les déraidir. Puis un beau matin en se réveillant, Heidi trouva toute la montagne couverte d’une neige épaisse tombée pendant la nuit, et plus un brin de verdure au près ou au loin. Ce jour-là, Pierre le chevrier cessa de monter au pâturage avec ses bêtes. Heidi, installée près de la fenêtre, regardait à travers les vitres les épais flocons tomber sans interruption et la neige devenir toujours plus haute jusqu’à ce qu’elle atteignît le bord de la fenêtre, puis monter plus haut encore, si bien qu’on ne pouvait plus ouvrir et qu’on était comme emprisonné dans le chalet. Heidi trouvait tout cela très amusant ; elle allait et venait d’une fenêtre à l’autre pour voir ce qui allait arriver, si la neige finirait par couvrir toute la maison, et si l’on serait obligé d’allumer une chandelle en plein jour.

3         Mais les choses n’en vinrent pourtant pas là, et le jour suivant, comme il avait cessé de neiger, le grand-père put sortir pour déblayer la neige tout autour du chalet en faisant de grands tas qui ressemblaient à autant de montagnes, et bientôt les fenêtres et la porte furent complètement débloquées.

4         Heureusement que le grand-père y avait pensé tout de suite, car dans l’après-midi de ce même jour, tandis qu’il était assis au coin du feu en compagnie de Heidi, chacun sur son trépied (il y avait longtemps que le grand-père en avait fabriqué un pour l’enfant), on entendit au-dehors un bruit de pas qui s’approchaient, puis des coups répétés contre la porte ; elle s’ouvrit enfin et Pierre le chevrier entra, frappant encore du pied contre le seuil pour secouer la neige de ses souliers. Il était tout blanc des pieds à la tête ; il avait dû se frayer un chemin à travers les épaisses couches de neige, et il en était resté à ses vêtements de gros morceaux que le froid intense avait gelés ; mais il n’avait pas pour cela renoncé à poursuivre son chemin ; il voulait arriver jusqu’au chalet, car il y avait huit jours entiers qu’il n’avait vu Heidi.

Expliquons :

De part en part: d’un côté à l’autre.

Déraidir : Faire perdre de sa raideur à quelque chose.

Brin : Indique une petite quantité, un peu.

Déblayer : Débarrasser un lieu de la terre, de la neige, etc

Trépied : Meuble à trois pieds. Ici, il s’agit d’une chaise.   Afficher l'image d'origine

Se frayer :   Avancer en écartant les obstacles

 

2°  Comprenons le récit :

Qu’a dû sortir Heïdi au changement de saison ? Pourquoi Pierre a-t-il cessé de monter voir Grand-père et Heïdi ? A quoi ressemblent les tas de neige que rassemble grand-père autour du chalet ? Qui frappe à la porte ?

3°   Copions :

Retrouve dans le texte le passage qui décrit la réaction de Heïdi en voyant la neige tomber.

  Lecture vivante :

Relis le paragraphe 4 en mettant une intonation qui laisse transparaître la surprise que produit la visite de Pierre alors que grand-père et Heïdi sont seuls depuis huit jours, isolés de tout dans la montagne.

S’approprier le texte :

Mime Pierre qui arrive et qui doit secouer la neige de ses souliers et se frayer un chemin dans la neige pour arriver à la porte du chalet.

Dessinons :

Dessine Heïdi regardant la neige tomber par la fenêtre.

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans école-maison, CE2, Divers, Français, Français CE2, IEF, Instruction formelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Lecture Heïdi

  1. Super ton projet sur Heidi! Ca fait longtemps qu’on n’a pas échangé, comment vas-tu? Et ton chéri, toujours dans l’EN? Vous êtes encore en Normandie?

    Des bises ❤

    Mari & Julien

  2. martine42 dit :

    Bonjour,
    Heidi , çà ne nous rajeunit pas !
    Excellente étude de texte comprenant à la fois , la lecture la compréhension de texte en passant aussi par l’oral et le dessin . Je le retiens pour d’autres textes en CM1/CM2.
    Merci pour ce post !
    Martine42

    • Brune dit :

      Heïdi! C’est un univers qui m’emplit de joie! Alors, je le partage et Heïdi rajeunit 🙂 Merci pour vos bons mots toujours empreints de gentillesse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s