L’éducation idéale


education-idealeVoici un très bon hors série qui retrace l’histoire de l’école et de l’éducation à travers le temps. Il s’agit  d’un condensé extrêmement bien choisi. La lecture permet  de découvrir les différents courants de pensées et de s’émerveiller devant l’extraordinaire réflexion qui a traversé le temps à la recherche d’une élévation des esprits par l’éducation.

Les réflexions que nous croyons « nouvelles » datent de nombreuses années, voire de nombreux siècles en matière d’éducation. Platon voulait offrir un enseignement identique aux filles et aux garçons. Voilà qui décoiffe!Rabelais et Montaigne avaient une vision fort différente de l’éducation, alors que le premier rêvait de connaissance universelle par l’accumulation des savoirs livresques, Montaigne prônait une tête bien faite en développant la capacité à raisonner.

Afficher l'image d'origineLe tchèque Comenius (1592-1670) jette les bases de l’école moderne: « il ne faut jamais faire courir un enfant avant qu’il ne sache marcher, mais toujours s’adapter à ses capacités et à ses désirs, d’où une éducation structurée en fonction des âges. » On (re)découvre Rousseau et on se dit que le mouvement unschooling part du même principe. La lecture de l’Emile a prêté à différentes interprétations au fil des siècles.Condorcet est le premier à avoir formulé en France le système d’éducation: « L’instruction doit s’étendre à tous les citoyens. »

Nous comprenons comment l’éducation s’est bâtie au fil du temps. La réflexion navigue au fil des courants entre une instruction structurée et livresque en opposition avec une instruction partant de l’enfant lui-même. On y retrouve des erreurs, des errances, des ajustements, des imperfections. Mais toujours une quête vers l’élévation.

J’y découvre une idée de l’école avec un grand « E ». Toutes ces personnes qui nous ont précédés ont cheminé pour en arriver à espérer voir l’humanité évoluer et faire en sorte que chaque enfant ait droit à la même part qu’il soit riche ou pauvre. Ce dessein est tellement édifiant!

Certains voudraient l’abolition de l’école. Ils y voient un abrutissement et le début de la perte de liberté chez l’enfant. Mais, avant l’école qu’y avait-il? Les enfants étaient-ils libres? Certainement pas les pauvres qui devaient travailler pour aider leur famille. Les plus riches recevaient pour la plupart une instruction. L’accession à l’école a été au contraire le début de l’émancipation pour ces enfants pauvres. Ne l’oublions pas!

Afficher l'image d'origine

Le travail des enfants existe encore malheureusement aujourd’hui ailleurs dans le monde. Nous devrions nous en préoccuper. Et cela concerne aussi les pays occidentaux. (Documentaire ci-bas à voir!!! vraiment!)

Pour revenir au hors série, les conclusions  lancent des pistes sur l’école de demain. Certains tablent sur le tout technologique et informatique. Plus que jamais, à mes yeux, il faudra connaître les mathématiques afin de bien maîtriser l’informatique (logarithme, nombres binaires, géométrie). Il faudra être tout aussi outillé en grammaire et vocabulaire afin de développer un esprit critique devant la masse d’informations qui peut nous envahir.

Ce que sera l’école demain nous concerne tous, que l’on pratique l’IEF ou que nos enfants fréquentent un établissement scolaire. L’école de demain c’est également la société de demain. La place d’une scolarisation à domicile demeure

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s