Ce nouveau décret: que va-t-il changer en IEF?


Depuis le 29 octobre dernier, un nouveau décret vient préciser l’instruction en famille.

Nouveau décret IEF

Le Collectif L’école est la maison a souhaité faire une déclaration publique à ce sujet. Vous pouvez nous lire ici.

282c9-collectif-l-ecole-la-maison

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Ce nouveau décret: que va-t-il changer en IEF?

  1. Il me semble que ce décret, avec la précision « compatible avec l’âge de l’enfant et son état de santé » conduit à tenir compte, lors d’un contrôle, des difficultés qui ont pu conduire certaines familles à adopter l’IEF. Cela me paraît plutôt rassurant… Perso., mon expérience d’examinatrice lors de l’oral du Bac – en bout de chaîne, donc – me fait plutôt apprécier ces contrôles « renforcés » des établissements hors contrat, car, à côté du meilleur, j’ai pu constater qu’on y trouve aussi le pire… Pour les enfants en IEF, il me semble que, comme pour aller chez le docteur, le dentiste ou l’hôpital, c’est de l’attitude des parents, plus ou moins ouverte, plus ou moins « stressée », que dépendra la façon dont l’enfant pourra aborder l’entretien et ces fameux « exercices », non ? Sans doute faudrait-il à présent donner qqs. exemples de ce en quoi ils pourraient consister… Est-ce prévu ?

    • Brune dit :

      Oui, tout à fait.
      Le collectif a prévu un déroulé type et nous l’avons suggérer au gouvernement en espérant que nous pourrons participer à la circulaire:
      15.La trame d’un contrôle-type en primaire

      Nous proposons un contrôle en 3 temps :

      1.Entretien avec la(les) personne(s) référente(s) (voir proposition 2) : Il importe dans un

      premier temps qu’à partir du dossier reçu, l’inspecteur s’entretienne tout d’abord avec

      la(les) personne(s) référente(s) sur le fonctionnement quotidien et hebdomadaire de

      l’instruction familiale, sur la progression, sur les difficultés rencontrées (c’est à ce

      moment-là, qu’il peut être de bon conseil), sur les capacités de l’enfant.

      Durée : 30 minutes (durée donnée à titre indicatif)

      2. Etude des travaux de l’enfant : Dans un deuxième temps, l’inspecteur devra

      s’intéresser aux travaux et aux supports. C’est l’occasion privilégiée d’un échange oral

      avec l’enfant. L’enfant devra présenter son travail lui-même, le parent est là en soutien.

      Si les parents sont informés à l’avance que l’enfant aura à présenter oralement son

      travail, l’échange sera plus fructueux. Par ailleurs cela permet d’évaluer très simplement

      l’expression orale de l’enfant. Bien entendu cela suppose des supports et des traces

      écrites, charge aux familles de faire ce qu’il faut si elles ne souhaitent pas que le contrôle

      se réduise aux tests.

      Durée : 10 à 15 minutes (durée donnée à titre indicatif)

      3. Exercices oraux et/ou écrits : Dans un troisième temps, l’inspecteur pourra proposer

      des questions écrites et orales à l’enfant uniquement sur les acquisitions réelles (inutile

      donc de sortir les évaluations des scolaires !), auxquelles la famille ne serait pas autorisée

      à se soustraire SAUF si les exercices n’étaient pas en rapport avec les acquisitions

      figurant dans le dossier envoyé à l’inspecteur.

      • Ce déroulé me paraît tout à fait logique, et je pense qu’en effet l’échange oral avec l’enfant est primordial précédé d’un échange avec le/s parent/s.
        Mais je m’interroge sur 3 points :
        – ce que vous suggérez en 3° me semble impliquer que l’inspecteur devrait prévoir, pour chaque dossier, chaque enfant, le/s questionnement/s à l’oral, le/s test/s écrit/s… Cela risque de représenter une préparation considérable pour l’inspection…qui me laisse dubitative, vu les inspecteurs que j’ai été amenée à connaître… qui se plaignent tous de leur surcharge de travail.
        – il me semble qu’un des buts de cette évaluation est aussi de mesurer une adéquation – au moins en fin de cycle – avec la progression « institutionnelle », ce qui me paraît induire, en toute logique, la possibilité de tests « communs » en rapport avec ces attentes…
        – vous écrivez « SAUF si les exercices n’étaient pas en rapport avec les acquisitions figurant dans le dossier envoyé à l’inspecteur. » Mais si ces acquisitions ne correspondent pas aux programmes, il se passe quoi ? La famille pourrait-elle alors se soustraire à ces tests ?
        En tout cas, je trouve que cette démarche de votre collectif est très positive car elle ne peut conduire qu’à une réflexion commune enrichissante pour le bien des enfants. Bravo !

      • Brune dit :

        Merci de prendre le temps de discuter de la question. En fait, avec le décret, les enfants devront s’enligner sur les cycles (ce que vous avez dû comprendre). Donc, de trois ans en trois ans, les inspecteurs vérifieront sûrement le niveau en lien avec ces objectifs. Entre les cycles, l’inspecteur sera amené à vérifier si une progression s’effectue.
        J’avais le même questionnement que vous au sujet de la surcharge du travail des inspecteurs (ayant un mari et des amies dans le métier). Cependant, plusieurs personnes m’ont rapporté des expériences déjà existantes d’inspections avec exercices oraux et écrits qui s’étaient déroulées très simplement: l’inspecteur apporte une série d’exercices et en fonction de l’entretien (et du dossier déjà fourni), l’inspecteur interroge l’enfant à partir de ces exercices qu’il estime être en lien avec le travail de l’enfant. Si l’enfant a abordé la division à deux chiffres, l’inspecteur vérifie comment l’enfant effectue l’exercice.
        L’inspecteur ne doit effectivement pas avoir une surcharge de travail, mais un matériel d’exercices déjà préparé et qu’il peut, sur place, utiliser avec ce qu’il constate.
        De toutes façons, les familles auront à s’enligner davantage sur les objectifs des cycles: ce sera incontournable!
        Comme les enfants ont 3 ans pour atteindre les objectifs, il sera malgré tout possible qu’un enfant plus lent prenne plus de temps avant d’aborder une notion, dans la mesure où on ne fonctionnera pas par niveau mais par cycle. Il nous faudra veiller à ce que les inspecteur ne rendent pas les objectifs selon les niveaux. Donc, dans le cas d’exercices totalement inadaptés avec le travail réel de l’enfant (fourni dans le dossier et visible au cours de l’entretien), il pourrait être alors possible de demander une autre inspection si l’inspecteur juge l’inspection négativement. Il n’aura alors pas jouer le jeu. Et, comme le temps est rare, il devient alors judicieux pour tout le monde de travailler à mettre les règles claires: éviter que les familles se dérobent , mais également que les exercices ne soient laissées au libre arbitraire de l’inspecteur sans lien avec la scolarité réelle de l’enfant… Nous souhaitons un cadre clair pour tout le monde! Et je pense malgré tout que plusieurs inspecteurs sont plutôt bienveillants. Mais il arrive également des abus…
        Le dialogue en vue de la circulaire, si nous pouvions y participer, permettrait de travailler à trouver un cadre acceptable pour l’EN et pour les familles.
        Quant aux familles, là aussi c’est malgré tout très difficiles. Le monde de l’IEF est très divisé sur la question. Nos propositions pour certains sont totalement inaudibles… Et une partie a décidé de faire obstruction en refusant de se « plier » au décret. Elle voudrait l’abolition des inspections. Nous ne parlons pas le même langage…
        Mais, il nous semble important de prendre une place laissée vide par les associations afin de tenter de dialoguer avec le gouvernement. Les associations ont décidé de continuer de lutter « contre ». Ce qui nous paraît une perte considérable d’énergie. Le décret est passé et essayons plutôt de tirer notre épingle du jeu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s