Cahiers pour raisonner


JCouverture‘aime beaucoup les cahiers d' »Accès » sur les problèmes de logique. Je les utilise principalement au CM et au collège. Devant le succès qu’ils ont auprès de mes enfants (mes plus vieux les ont aussi pratiqués), je voulais depuis longtemps acquérir un cahier pour les plus jeunes, dès le CE. Or, le prix est assez rédhibitoire : 30 euros… Ils les valent largement, là n’est pas la question! Mais, lorsque je choisis mon matériel pour les enfants à la rentrée, j’utilise le budget entièrement pour parer au nécessaire et au plus pressé. Les extras sont mis en attente. Ce cahier est une bonne affaire pour une classe de 25 élèves. Moins pour une petite classe comme la mienne où seule une élève de CE l’utiliserait. L’an prochain déjà, elle pourra faire celui de ses aînées.

Voilà que j’ai trouvé des petits cahiers chez Retz qui pourront permettre la transition vers ceux d’Accès. Ces petits cahiers sont simples. Y aller progressivement avec des notions très faciles permettra de mettre en place des habitudes de raisonnement. J’ai donc choisi le niveau 7-8 ans , sachant que les problèmes pourraient être résolus dès le CP ce qui mettra mon enfant en confiance et lui laissera toute la latitude pour travailler la méthode afin de parvenir à la maîtrise du raisonnement. Si ma fille progresse rapidement, je compte passer au cahier suivant qui applique davantage une approche écrite de la méthode (9-11 ans).

Il n’y a jamais d’urgence avec nos enfants. Nous avons une chance immense de pouvoir procéder de manière à vraiment bien instaurer ce que nous espérons voir se mettre en place avec eux sans brusquer en partant du plus simple au plus complexe. Ces petits cahiers permettront de faire patienter ma petite lorsqu’elle aura fini son travail et que je serai en train de donner des explications aux autres.

 

 

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Cahiers pour raisonner

  1. Sylvie dit :

    Intéressant!
    Tu veux «encore» me faire dépenser là 😀

  2. Therry dit :

    Tu viens de me faire découvrir une collection bien intéressante! Tentatrice, va! 😉

  3. Marie39 dit :

    Merci, ça m’intéresse beaucoup ! J’ai deux petites questions :
    – je m’imaginais que la capacité à bien raisonner était plus ou moins innée… pensez-vous que c’est vraiment quelque chose qui s’entraîne, que l’on devient plus doué à la fin d’un cahier de ce type ?
    – hors sujet : j’utilise la bonne méthode de dictée CP avec mon fils. Auriez-vous des conseils pour qu’il prenne plaisir à la réalisation des frises (ce qui n’est pas le cas actuellement, alors que nous en sommes à l’étape 27) et quels sont d’après vous les bénéfices de l’exercice ?

    Merci pour votre aide

    • Brune dit :

      Sans être une spécialiste de la question, je pense que je peux dire sans me tromper que « oui » cela s’apprend « raisonner »… Cela nécessite des outils et une démarche. L’enfant apprend ainsi comment aborder une situation qui fait appel à son raisonnement… Il apprend à « lire » les énoncer, à repérer l’essentiel sur lequel son attention doit porter, à l’organiser et il apprend à formuler aussi une phrase solution. Je crois sincèrement que sans ces outils, il est plus difficile de progresser par soi-même, bien que pas impossible…

  4. Marie39 dit :

    Merci beaucoup !
    Je vais tester ça dès ce soir…

    Puis-je vous relancer sur la question des frises ?

    • Brune dit :

      Pardon, j’ai oublié la fin de votre message. Je pense que Lyly répond avec justesse; Quand un enfant peine avec l’écriture, le dessin, il faut trouver le juste équilibre entre lui en donner à faire (afin qu’il puisse s’améliorer) mais éviter le dégoût de la chose. Trouver des alternatives qui aide à la motricité: le quadrillage et également des exercices manuels précis…

  5. lyly42 dit :

    Mon fils de 8 ans n’est pas très habile en écriture et il a du mal à rester concentré. La frise est pour lui un exercice difficile car il demande concentration, repères spatio-temporels et motricité fine. C’est donc un excellent exercice mais pour lequel certains enfants (dont le mien) c’est un parcours du combattant. Comme vous, je persévère mais les résultats ne sont pas toujours à la hauteur. Une autre alternative, plus sympa, est la reproduction de dessin sur quadrillage. Cela permet de varier les choses pour nos petits gars…

    • Marie39 dit :

      Merci. C’est vrai que mon fils aime beaucoup les dessins sur quadrillage. Je vais réduire de moitié la longueur de la frise (c’est moi qui ferai la première moitié pour le motivie) et continuer un certain temps comme ça. Si ça ne  » prend pas » je ne lui demanderai plus que le dessin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s