L’anglais au collège


Cette année, nous avions suivi l’anglais avec le CNED 4e. Je trouvais que c’était une bonne transition dans l’éventualité d’un retour au collège en 3e. J’avais déjà utilisé cette méthode avec certains de mes aînés. Or, voilà, l’approche ne convient absolument pas à ma fille. C’est mystérieux car l’approche du CNED espagnol fonctionne pourtant bien avec elle.

Je me suis tournée vers News from Great Britain 5e des éditions Scholae que j’avais déjà envisagé précédemment sans jamais faire venir la méthode (qui fait la somme de 60 euros!). J’ai utilisé et apprécié les niveaux précédents de cette méthode. J’ai donc commandé la méthode il y a quelques semaines afin de faire progresser ma fille en anglais.

DSC04231Je suis réellement enchantée! J’avais peur qu’il n’y ait pas assez de différence entre le niveau 6e et 5e. Mais j’avais tort! Le niveau est nettement supérieur et l’approche est également plus costaude, ce qui correspond tout à fait à mes souhaits. C’est en travaillant avec la méthode que j’ai pu en dégager les atouts majeurs qu’elle possède, mais également identifier les défauts que l’on retrouve en utilisant uniquement le CNED.

Un professeur en classe va utiliser une méthode similaire à celle du CNED qui se base sur beaucoup d’écoute de la langue à travers des récits, des reportages, des articles de journaux lus… Mais, le professeur va enrichir tout cela avec des leçons spécifiques portant sur du vocabulaire, des règles de grammaire et des exercices oraux et écrits. Ce qui n’est pas toujours ce que nous faisons à la maison au niveau collège pour les langues. Nous aimons bien le tout en main et c’est normal puisque nous planifions de front pour plusieurs matières…

Le CNED intègre les notions à l’intérieur des textes audio à l’étude. Certaines notions sont indiquées « à retenir » et peu d’exercices sont effectués. L’enfant est amené à écouter et déduire le vocabulaire qu’il entend. C’est une approche que nous faisons déjà en écoutant des films et des séries en anglais sous-titrés.

DSC04230New’s from great britain 5e est divisé en 28 semaines. Chaque semaine repose sur une liste de vocabulaire à apprendre (une trentaine de mots) et des leçons de grammaire qui seront vues dans la semaine à l’intérieur des dialogue et autre. Une page entière y est consacrée. Ce peut être sur des verbes, des tournures de phrase, des expressions (some, any etc…). Et chaque semaine, on retrouve une page d’exercices rapides dans la méthode, mais également d’autres exercices dans un « workbook » qui accompagne chaque leçon. Il y a quatre leçons par semaine.

Mieux, ces quatre leçons sont découpées selon un canevas régulier.

  • Il y a d’abord deux leçons qui portent sur des dialogues.DSC04227 Tout au long de l’année, ces dialogues retracent les péripéties de quatre collégiens anglais qui vivent en pension. C’est l’occasion d’utiliser les règles de grammaire de la semaine ainsi que le vocabulaire.  Au bas des dialogues, on retrouve des questions liées aux dialogues et qui permettent de pratiquer l’oral. Personnellement, je fais écouter et répéter tout le dialogue afin de bien m’assurer de la prononciation de la langue. Je demande aussi une traduction orale avant de passer aux questions.
  • DSC04232La troisième leçon porte sur la culture anglaise. Ici, foin de la culture pseudo adolescente. Place à la culture scolaire: géographie de l’Angleterre, histoire de l’Angleterre (The great fire of London), les musiciens (Haendel), des fables, des contes, des poésies, des short stories, des auteurs à découvrir (Austen, Wilde), des œuvres d’art (Turner), le fonctionnement des écoles etc… Ce n’est qu’un bref aperçu puisqu’il y a 28 semaines. Et cette section est bien entendu en anglais. On nourrit enfin les élèves avec du contenu! Du bonheur! Dans le workbook, l’élève a un exercice relatif à cette leçon. Soit un texte à trou, une compréhension de texte ou un petit résumé de quelques lignes à rédiger.
  • DSC04229La quatrième leçon est une lecture suivie en mode « Picouic et Tigrelin » mais version anglaise collégienne, sans aucune image qui suggérerait une idée du récit. Il s’agit d’une aventure portant sur deux enfants et un trésor. Au fil des semaines, la page à lire est plus longue et ressemble de plus en plus à la lecture d’un roman. L’élève doit ensuite faire un exercice dans le workbook qui s’apparente souvent à effectuer un petit résumé de quelques lignes, mais ce peut être également des exercices liés à un petit questionnaire de compréhension ou des questions à rédiger.

Comme il s’agit d’une petite maison d’édition, nous sommes loin du clinquant et tape à l’œil des grandes maisons qui offrent souvent une riche iconographie stimulante à côté de quoi les textes sont « peau de chagrin »… Mais nous ne perdons rien au change!

DSC04233

 

 

 

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans 5e, anglais, Divers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’anglais au collège

  1. Solios dit :

    Bonjour Brune,
    Pourquoi as- tu choisis le niveau cinquième plutôt que le niveau quatrième?
    Je suis d’accord avec toi sur la vacuité des thèmes à la mode  » djeuns » dans l’étude des langues qui n’enrichissent absolument pas la culture des enfants et leur enlève leur capacité de projection.
    Nous sommes pour l’instant satisfait des cours du Cned mais ta remarque sur le manque d’étude directe de la langue et la présence d’un récit suivi n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Je serai vigilante pour les années à venir.

    • Brune dit :

      J’ai choisi la 5e plutôt que la 4e, tout simplement parce que la 4e n’existe pas dans cette édition. mais mes enfants ont fait du CM1 à la 6e avec cette même méthode et nous en étions largement satisfaits! 🙂 je me doutais qu’en prenant 5e, nous n’allions pas vers un déclassement car le niveau est excellent 😉 Mes autres enfants ont suivi avec le CNED et cela ne les a pas empêchés d’atteindre un excellent niveau d’anglais.

  2. Cindy Clouet dit :

    cette méthode me rappelle étrangement celle que j’utilise avec ma 6ème cette année , mais qui est une méthode française de 1976 .
    Imagine you’re english (belin)
    Un point sympa c’est que ça va jusqu’en 3 ème, et qu’un site d’enseignant propose les 4 livres en pdf d’une part, et qu’il y a toutes les pistes audios aussi .
    je mets le lien au cas où http://mandausch.accesminut.free.fr/topic/index.html
    et là c’est du gratuit , ce qui peut être pas mal surtout en milieu d’année quand on s’aperçoit qu’il faut changer et que l’on a plus de budget

    Quand au chichi des nouvelles méthodes, hum hum , notre manuel « récent » à durer 3 semaines et est presque passé par la fenêtre .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s