Place au théâtre


Depuis une semaine, nous étudions le théâtre en français. Nous avons choisi trois extraits à réciter. Deux extraits à trois personnages et un extrait pour ma collégienne sur la « tirade du nez ». Et pendant une heure, chaque matinée, elles déclament leurs tirades ensemble. C’est un merveilleux exercice de français oral. On a expliqué préalablement le vocabulaire à dire, elles se sont entraînées à le lire, puis maintenant à l’apprendre par coeur avec l’intonation juste.

Le choix du premier extrait s’adresse plus à mes filles du primaire et est issus d’un beau petit livre « Trois contes du chat perché » tiré des oeuvres de Marcel Aymé. Nous avons choisi le passage où le loup demande aux petites de leur ouvrir la porte. Ma collégienne incarne le loup.

Ensuite, elles se donnent la réplique dans un extrait de Molière, Le médecin malgré lui: Valère et Lucas, les deux valets de Géronte donnent une bastonnade à Sganarelle qui refuse de se dire médecin. Cet exercice offre aux enfants l’occasion de goûter à l’humour de Molière, de parler dans un langage « surrané » et de mieux connaître un classique de la littérature.

Enfin, ma collégienne a également appris la tirade du nez de « Cyrano de Bergerac« , un incontournable à apprendre chez nous!

Nous en avons profité pour visionner la pièce d’une troupe de théâtre d’une école:

ainsi que l’inoubliable performance de Gérard Depardieu dans cet extrait:

Elles produiront un spectacle de fin d’année devant la famille avec costumes et décors afin de mousser l’intérêt de bien se préparer.

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Place au théâtre

  1. Fournier dit :

    si tu as le temps, Brune, pourrais tu un jour faire un article pour m’expliquer comment s’organise précisément ta journée de classe (enchaînement des matières, temps consacrés à chacune d’elle suivant les âges etc…) ? Merci bcp.

    • Brune dit :

      J’essaierai 😉 J’avoue que mon travail m’apparaît tellement simple, rien d’innovant quoi 😉

      • Therry dit :

        Brune, c’est souvent les choses simples qui sont les plus efficaces! Moi aussi, j’aimerais avoir un exemple de ta journée de classe (dans mon cas surtout pour ta CP, car je vais commencer avec mon fils bientôt ce niveau).

    • Brune dit :

      J’essaierai dès que je peux de parler de ma CP. 😉

  2. poirple dit :

    Je trouve cela tellement formateur et exaltant d’apprendre de beaux textes et d’essayer de les restituer avec sensibilité à voix haute. Les mots sont comme des mets délicats à savourer. C’est en les disant que l’on perçoit toute la perfection des vers de Racine, des Poèmes d’Hugo,etc…
    J’ai trouvé bien dommage qu’à la kermesse de l’école de ma fille il n’y ait eu que des chants. Je me souviens des fêtes de fin d’année de ma petite école où se mélangeaient chants, danses, poèmes et extraits de pièces ou de romans (dont la fameuse partie de cartes de Pagnol, un incontournable dans le sud-est!).
    j’espère que le spectacle de tes puces sera un succès!

    • Brune dit :

      J’ai tellement l’impression que tu traduis ce que je pense. Je me souviens aussi du choc que j’ai eu lors d’un spectacle d’école de mes filles à la kermesse. Un chanson à succès avec chorégraphie pour chaque classe . Ce n’est pas mal en soi, bien entendu, mais cela relevait pour moi plus d’une activité extra scolaire. Il me semble qu’à l’école, c’est le lieu pour mettre à l’honneur des auteurs… un peu d’élévation, et non ce que l’enfant va trouver en allumant la télé…

  3. poirple dit :

    C’est vraiment dommage d’autant plus que la présentation d’extrait de pièces de théâtre plaît beaucoup aux plus grands (cycle 3) qui en général sont moins friands de chants avec choré que les plus jeunes.
    Tu vas rire mais ma fille n’a su me réciter qu’une seule poésie depuis le début de l’année scolaire, même le fameux poème pour la fête des mères elle ne le savait pas. Je trouve ça triste.
    Du coup, à partir de la Toussaint, nous avons créé un petit cahier de poésies maison et nous (je m’y colle aussi!) en apprenons une ou deux par mois. Je pioche les poésies essentiellement dans les vieux manuels ( « manuels anciens » encore et toujours) et chez les incontournables comme Prévert, Carême. Même en grande section on a le droit de goûter à de beaux textes!

  4. poirple dit :

    ouah! plein de fautes dans mon commentaire précédent:
    nous avons créé,
    les incontournables
    désolée!

  5. Enid dit :

    Le spectacle devant la famille…
    Que d’heures passées à chercher dans les armoires l’accessoire indispensable pour pavaner en grande dame hautaine ! Que d’après-midi devant le miroir à se grimer (aux crayons de couleurs baveux, un must) et à grimacer pour chercher l’expression parfaite pour transmettre l’émotion du personnage !
    Et ces répétitions ultra-secrètes dans la poussière du grenier, ou une chambre barricadée, ou le fin fond du jardin…

    J’avais en ligne de mire ces livres pour commencer à faire jouer ma mioche (je suis d’avis qu’il n’est pas indispensable de savoir lire pour le théâtre) : http://www.editions-buissonnieres.fr/recherche?orderby=position&controller=search&orderway=desc&search_query=#s%5B17%5D%5B%5D:292&s%5B17%5D%5B%5D:293&s%5B17%5D%5B%5D:297&s%5B20%5D%5B%5D:289&rg:&sid:1&h:rightColumn&ob:position&ow:desc
    (plus particulièrement « Deux clowns sur les planches » et « La boîte à surprises »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s