Enseigner pour comprendre


DSC09214C’est lorsque je suis devenue enseignante que j’ai commencé à vraiment comprendre les notions avec lesquelles j’avais eu du mal élève. Quand un enfant a du mal avec un apprentissage qui revient sans cesse et avec lequel on ne constate aucune amélioration, je lui demande de relire sa leçon, de  trouver des exemples et de l’enseigner au tableau. Et selon l’âge, cette leçon peut être donnée aux peluches ou poupées pour motiver le nouvel enseignant du jour. C’est fascinant de voir à quel point la lumière surgit dans leur regard au cour de l’exercice. Devoir réfléchir pour illustrer et expliquer permet de faire des liens. On ne peut pas expliquer ce que l’on ne comprends pas. Ce matin, ma CM2 a expliqué à ses trois peluches l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir. Elle butait devant cette difficulté. Je reviendrai encore dans la semaine avec elle pour voir où elle en est, mais je crois qu’elle vient de faire un pas de géant… Ensuite il faut réinvestir l’apprentissage dans des exercices de consolidation.

DSC09213 DSC09215

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans cm2, Divers, Français, IEF, Réflexions, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Enseigner pour comprendre

  1. Sylvie dit :

    Je fais exactement la même chose!!! C’est vraiment lorsqu’on est capable de l’expliquer qu’on comprend réellement une chose…

    Pour moi, c’est mon professeur de piano qui m’a dit un jour : « si tu veux progresser plus rapidement, il est temps pour toi d’enseigner! » et ce fut réellement le cas. J’applique donc, au quotidien, cette règle chez nous!

  2. Mathilde dit :

    C’est une excellente idée de mettre l’enfant dans le  » rôle  » de l’enseignant ! Je me suis faite la même réflexion il y a quelques temps, je retiens bien mieux certaines choses en tant qu’enseignante malgré tout le mal que se donnait ma mère pour les mots invariables par exemple ! Je vais essayer d’appliquer cette  » méthode  » du jeu de rôle avec mon aînée quand je vois qu’elle bute sur une leçon .

  3. claire-lise dit :

    Je partage totalement votre avis…j’ai également compris lorsqu’un enfant a vraiment intégré la notion, il est capable d’en parler avec une personne externe !

  4. Fournier dit :

    C’est le principe de la narration de Charlotte Mason ! J’ai toujours fonctionné comme ça moi aussi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s