L’école rend-elle frénétique?


C’est la question que je me pose…

DSC03231Hier, ma fille avait une activité de type scolaire toute la journée. De 9 heures à 16 heures, avec pique-nique sur place, deux courtes récrés, une heure de repas. Elle devait écrire, écouter, rester assise tout ce temps ou presque. Quand je l’ai récupérée, nous nous sommes arrêtées à une épicerie, et en attendant en file, ma fille ne pouvait rester en place. Elle sautillait, dansait, pouffait de rire. En lui demandant de se calmer (nous étions dans un endroit public), elle répondait « mais je n’arrive pas à m’arrêter. » En un instant, j’ai compris qu’elle ne pouvait vraiment pas tenir en place après une longue journée où elle avait eu à rester « tranquille ».

Cette enfant est très sage. Sans doute la plus sage que je connaisse! Si une journée à rythme scolaire a eu cet effet sur cette enfant calme, je comprends soudain avec une grande compassion toutes les mamans qui récupèrent un enfant « frénétique » après la classe. J’ai des enfants plus « moteurs » qui auraient eu bien plus de mal à gérer un trop plein d’énergie!

Je me souviens du temps où je faisais mon stage d’enseignante dans une classe de niveau CP. J’avais vu combien il était difficile en début d’année pour tous ces enfants de rester en place en silence et je m’étais dit qu’il y avait quand même quelque chose de « contre-nature » d’exiger une telle retenue à des enfants si jeunes qui ont besoin de bouger…

Quand j’étais petite, j’avais dans ma journée une heure et demi de marche pour mes aller-retour à l’école.DSC00547 Je mangeais à la maison. Beaucoup d’enfants mangent à la cantine, ont du transport scolaire ou sont reconduits en auto à l’école. Ils n’ont aucune occasion d’évacuer  par de l’exercice, ce trop-plein d’énergie. Je comprends soudain les débordements de plusieurs enfants quand ils arrivent dans une aire de jeux après la classe, ou le fait qu’à une activité péri-scolaire ils soient surexcités et ne suivent plus!

J’apprécie ce matin l’idée que notre classe est bien dosée. Je ne sais pas au fond comment cela se passe exactement… Pourtant, mes enfants aussi s’assoient et fournissent de bonnes périodes très concentrées.Je ne sais pas où se joue la différence, mais au bout de la journée, mes enfants sont calmes, ont bien joué, bien appris. Est-ce l’effet de groupe -le bruit, le stress de devoir écouter pour ne pas se faire sanctionner- qui rend surexcité?

Je savoure la douceur de nos journées…

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans école-maison, IEF, Réflexions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’école rend-elle frénétique?

  1. Sab dit :

    C’est exactement ce que j’ai pu constater lorsque mon aînée (qui est aussi en CM1) était scolarisée en maternelle… Et aujourd’hui, c’est elle qui m’en fait la remarque lorsque, dans certaines activités, les autre enfants sont trop « excités » à ses dires, après leur journée scolaire !

  2. Brune dit :

    Cela ne m’étonne pas. Je pense que c’est très exigeant pour un enfant que de vivre une vie de groupe à plein temps, même quand ces moments sont heureux! La revue Cerveau et psycho avait fait un article sur le fait que l’école apportait beaucoup de stress à l’enfant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s