Mettre l’accent sur la simplicité


DSC05378L’expérience aidant, au fil des ans, je sens la nécessité d’enseigner à mes enfants en gardant en tête d’y aller au plus simple. Pourquoi? D’abord pour conserver ce plaisir d’être avec mes enfants. C’est le but premier: passer du bon temps ensemble! Si nous compliquons l’entreprise en l’étoffant trop, nous y passerons beaucoup trop de temps dans les préparations… Bien sûr, je n’arrive pas nez au vent devant mes enfants! Mais j’essaie de garder mon énergie dans la transmission auprès d’eux et non dans une planification excessive!

C’est là que le choix d’un bon matériel peut intervenir. J’essaie qu’il soit simple! Je ne cherche pas à ce qu’il soit le plus créatif du monde… parfois l’enrobage d’une leçon trop créative nous fait perdre de vue l’objectif premier de l’apprentissage… Je cherche à ce qu’il aille droit au but avec des méthodes… simples!

Pour moi le choix porte en français sur de beaux textes riches au plan littéraire et qui nourrissent la pensée. En parallèle, je recherche des grammaires avec des exercices simples (les vieux manuels dans ce domaine sont mes amis)! En mathématiques, j’essaie que les manuels soient aussi clairs, simples et comportent de quoi offrir plusieurs exercices pour pratiquer la notion (Singapour, GRIP, Phare). Et je rajoute des exercices  sur le calcul mental, le calcul écrit,  la géométrie, les problèmes, les conversions. Un petit peu chaque jour… pour garder le réflexe. Un enfant oublie plus rapidement qu’on ne le croit…

Pour les sciences, j’aime observer la nature avec eux. Ce qui nous entoure est le premier endroit où se passe cette classe. J’ai quelques livres sous la main. DSC03128On fait quelques expériences, on regarde quelques vidéos sur des sujets. Rien d’ambitieux, seulement de quoi donner envie de connaître et d’être à niveau dans le programme, même si pour cette matière nous suivons davantage nos envies…

Pour l’histoire, je prends la librairie des écoles ou les manuels de Malet et Isaac, mais pas que! On lit beaucoup sur le sujet aussi, on s’inspire de revues tels que Histoire junior, ou la revue de l’histoire (adulte), on visite des lieux, on visionne parfois un film. C’est un sujet qui occupe les repas familiaux: nous aimons beaucoup l’histoire! Je prends aussi régulièrement mes sources chez Vic * qui est imbattable sur le sujet: ses projets sont fouillés et très bien documentés!

DSC05029Pour la géographie, mon but premier est qu’ils aient envie de connaître leur pays et le monde. Nous avons une base de soutien classique, mais étoffons nos cours de recherches à partir de livres et de petits documentaires. Une femme que j’ai croisée virtuellement via les cours Ste Anne instaurait des « dîners voyages ». Nous les avons repris en l’appliquant à des pays qui nous intéressent et à chaque fois c’est le succès: on trouve un exemple sur Marmiton. La conceptrice prend une carte du pays et fait tracer un itinéraire sur la carte à ses enfants avec des lieux à visiter dans le pays. Elle passe également un documentaire sur le pays, tout en faisant goûter des spécialités locales:

http://www.marmiton.org/pratique/ateliers-marmiton_voyage-virtuel-en-scandinavie_3.aspx

Pour les langues, c’est une approche plus classique: exercices dans les manuels, je leur parle sur l’heure du midi en anglais et je leur fais visionner de courtes émissions également en anglais. Pour l’espagnol, le latin: nous sommes plus limités et je me base surtout sur des manuels , des dictionnaires, de bons liens en ligne.

Sinon, nous tentons de faire des travaux d’arts, de la musique, des travaux manuels (tricot, couture, menuiserie etc…)

L’horaire étant largement rempli, j’ai besoin que les préparatifs soient ainsi très simples. Ce qui ne veut jamais dire ennuyants… Je crois que si nous savons enseigner avec enthousiasme, au fond, on peut le faire peu importe la méthode que nous utiliserons (ou presque…).

* Mes liens ne fonctionnent pas très bien alors voici l’adresse:

http://lebonheurenfamille-vic.blogspot.fr/2013/12/la-grece-larmee-grecque.html

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans école-maison, Réflexions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mettre l’accent sur la simplicité

  1. Sab dit :

    Varier les supports est très enrichissant et permet d’aborder le sujet de tellement de manières différentes…que l’enfant, selon sa sensibilité, en retiendra évidement quelque chose !!!

  2. Sylvie dit :

    La simplicité… Je partage tellement cette idée. L’expérience nous fait voir la classe-maison bien autrement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s