Une petite chenille Méticuleuse…


chatons 1043Les deux plus jeunes ont passé la fin de semaine à jouer dehors, malgré la pluie abondante pendant que leurs aînées étaient sous la tente avec les scouts… Chaque recoin du grand jardin a été exploré. Et une amie clandestine s’est agrippée au vêtement de l’une d’elles…

Une chenille, quelle aubaine pour l’examiner! Une leçon de chose maintes fois répétée au fil de nos années d’école à la maison… Nous avons eu quelque fois la chance de les voir se transformer en papillon. Nous lui préparons aussitôt un abri  Justement, de quelles feuilles se nourrit-elle? Il faut d’abord l’identifier. L’ayant trouver sur les vêtements, nous ignorons de quel milieu elle provient. Grâce à la magie d’internet nous sommes rapidement renseignés sur l’espèce: une Phlogophora meticulosa , la Méticuleuse!

C’est une espèce très facile à élever puisqu’elle se nourrit d’herbacées et de feuilles de chatons 1035plusieurs arbres, dont le chêne. Il faudra veiller à bien changer les feuilles chaque jour et attendre en observant, en espérant que le miracle se produira…

Pour construire un abri simple à chenille pour la classe, prendre une bouteille, la scinder en deux . Remplir le fond d’eau, on bouche le goulot avec du coton en prenant soin de laisser les tiges des branches et des  feuilles tremper dans l’eau. On recouvre l’ouverture d’un filet de tulle (ou autre) et on entoure d’un élastique. J’y place une éponge mouillée. Dans la nature, cette chenille enfouit son cocon dans la terre. Il nous faudra sans doute construire un abri différent sous peu afin de favoriser la poursuite de l’observation, et offrir les meilleures chances de survie à la chenille.

étape 2

z

Nous allons profiter de l’occasion pour faire un travail écrit sur le sujet pour les sciences cette semaine à partir du livre de la collection « Les yeux de la découverte Gallimard » De la chenille au papillon. Un livre complet que nous utilisons pour ce type de travail depuis très longtemps en classe!

J’aime bien que les enfants visualisent le processus complet de l’œuf de papillon qui passe par un stade larvaire (la chenille) , puis par le délicat stade de la chrysalide pour entamer la métamorphose en papillon. C’est un des phénomènes les plus magnifiques à observer! En faire le schéma imprime en eux le déroulement de manière plus durable.

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans école-maison, Divers, IEF, sciences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s