Préparer pour demain


DSC05376L’Ecole prétend préparer pour le monde de demain… Elle voit ce monde plus technologique et plus axé sur l’économie. Ainsi, graduellement, l’Ecole gruge les savoirs relevant des « humanités »  pour faire plus de place aux axes économiques et à la technologie. Quiconque a déjà fait réviser un lycéen pour le bac de géographie comprendra la place démesurée de l’aspect économique en éducation… Dans les établissements, on ne cesse d’introduire plus de numérique (tableaux, projecteurs, tablettes…). Aux Etats-Unis, une frange du monde de l’éducation préconise carrément la suppression de l’apprentissage de l’écriture manuscrite et d’apprendre directement à « écrire » aux petits sur des claviers. Ce qui fait débat là-bas.

L’école d’aujourd’hui, je serai sévère, prépare le consommateur de demain…

Mais le monde de demain sera-t-il vraiment ce dont on parle aujourd’hui? Je crois que l’Ecole d’aujourd’hui prépare pour le monde d’aujourd’hui… Demain, le monde sera en pleine crise d’énergie et il faudra voir le monde autrement et la consommation ne pourra plus être ce qu’elle est aujourd’hui. Les grandes compagnies rêvent peut-être d’un avenir avec des milliards de personnes utilisant des I-Phone (ou ce qui sera alors), mais la réalité est que ces engins puisent dans des denrées limitées. L’approvisionnement en hydrocarbures deviendra problématique à partir de 2030: dans 16 ans!

La réalité du manque de ressources va nous rattraper. Il est fort possible que le monde de demain soit moins mondial et plus local pour des raisons très pratique: l’énergie.
On trouvera des solutions qui ressembleront peut-être plus à hier: moutons pour tondre la pelouse http://ecomouton.fr/ et des chevaux en transport scolaire http://www.charentelibre.fr/2013/03/21/ramassage-scolaire-en-caleche-pour-des-enfants-du-loir-etcher,1825985.php .

Une partie des pédagogues aux Etats-Unis préconise le retour des humanités au programme car ils prétendent que les entreprises ont besoins de gens qui savent réfléchir, et que le contact avec les grands textes et les réflexions qu’ils suscitent sont encore ce qu’il y a de plus formateur à ce sujet.

C’est dans cet esprit que je forme mes enfants au plan de l’instruction. Je veux qu’ils apprennent à réfléchir. Utiliser la technologie s’apprend très rapidement, ce n’est jamais un souci de rattraper le temps à ce niveau! J’insiste bien moins là-dessus, même si on n’y échappe pas! Mais apprendre  à raisonner se fait quand on est jeune et  prépare à relever les défis de demain … Car demain est encore à penser!

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans école-maison, Divers, IEF, Réflexions, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Préparer pour demain

  1. Sylvie dit :

    Cette publication rejoint ma réflexion du moment…

    Lorsque je regarde mon fils-1 qui n’utilise pratiquement plus le crayon… Ses enseignants refusent même de corriger un document écrit à la main!

    Je me pose sérieusement la question : Pourquoi j’insiste autant sur la calligraphie manuscrite?

    J’insiste toujours et toujours… mais je me questionne tout de même. Nos enfants d’aujourd’hui devront rejoindre le groupe un jour ou l’autre… qu’est-ce qui est préférable pour eux? Ne devront-ils pas vivre avec ce qu’il y a maintenant? Je me demande parfois si ce n’est pas parce que j’ai 47 ans… que je garde cette idée d’une scolarité rigoureuse et riche en apprentissage de toutes sortes.

    C’est triste à dire… mais mes enfants ne feraient probablement pas 10 km à pied pour apprendre en classe. Je me trompe peut être… mais je pense que mes enfants, les plus jeunes en tout cas, associent la classe à un « grand effort » au lieu d’une ouverture vers quelque chose.

    Nos enfants vivent dans une société où beaucoup de parents ont abandonné leur rôle de guide… et… ce sont les enfants qui ont pris les guides. Où tout cela mènera-t-il?

  2. Brune dit :

    Oui, je me suis posée la question aussi. Beaucoup. Mais quand je vois la facilité à laquelle mes aînés utilisent la technologie d’aujourd’hui, alors que nous avons avons eu accès à un ordinateur que très tardivement pour eux, je me dis qu’il est tellement facile d’aller vers l’outil « moderne », que je ne m’inquiète plus, dans mon cas, de ne pas insister là-dessus… Mon aîné travail dans un domaine qui sollicite beaucoup de connaissances et de compétences en internet et, ça va, il domine largement cette compétence 😉 C’est une gageure, bien sûr… Un psychologue cognitif comme Fabrice Bak prétend qu’aujourd’hui nos enfants sont décalés dans les apprentissages concernant la capacité à raisonner (à cause entre autre des technologies) : « l’enfant apprend « sans élaborer de stratégies, sans anticipation, sans mise en sens spécifique » . Fabrice Bak, dans son livre Maman, j’aime pas l’école (L’Harmattan, 2012) dénonçait un décalage préoccupant que de nombreux psychothérapeutes constatent. Chez certains enfants, ces capacités cognitives apparaissent plus tard, vers 8 ans, voire pas du tout pour d’autres. Ce décalage pourrait résulter d’une moindre sollicitation des structures de compréhension. » Je crois que ceux qui établissent les programmes pour nos enfants font fausse route…
    Ce n’est pas simple. Je suis personnellement préoccupée par l’avenir qui attend nos enfants demain… Je ne crois pas que la croissance pourra se perpétuer infiniment. De toutes façons, de ton côté, tu les prépares déjà tes enfants en travaillant pour se payer quelque chose, en refusant les dettes, etc… Mais, pour beaucoup de familles ces valeurs n’existent pas… Si le confort diminue, demain, ce sera « duraille » pour les enfants-rois…
    Merci Sylvie de ta réflexion, ça m’aide à poursuivre la cogitation… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s