Merveilleux ennui


DSC03965Ce qu’il y a de bien dans l’IEF, c’est que nous pouvons échapper aux modes imposées par les pairs. Ici, pas de diktat, pas de pression… ou presque. Un des aspects qui m’est le plus désagréable à l’école est cette pression qui pousse à la consommation: DS, Tablettes, portables, vêtements de marque… Nous sommes bien loin de l’objectif qui visait à former des esprits libres! J’ai parfois le sentiment qu’il faut déployer beaucoup d’efforts pour lutter contre l’effet de groupe consumériste en milieu scolaire. J’ai des amis qui arrivent à sensibiliser leurs enfants face à ces modes à l’école, et je leur lève mon chapeau!

Par choix, je ne veux pas gérer tout ce qui est de l’ordre des jeux tels que DS, tablettes et autres outils devenus les chouchous des enfants. A la maison, nous n’en avons pas. Sans doute car je trouve qu’ils passent déjà suffisamment de temps sur l’ordinateur sans ajouter davantage de minutes à combler le temps libre. J’ai des amis qui arrivent à gérer à merveille ces outils avec leurs enfants. Je ne crois pas que ce serait mon cas… Alors, aux grands maux, les grands remèdes: je refuse d’en avoir!

Je lisais une étude qui déplorait que les enfants n’ont pas assez d’occasion de s’ennuyer. Il n’est pas compliqué de comprendre pourquoi. Les enfants ont aujourd’hui tellement d’activités en dehors de l’école! Et en cela, il n’est pas toujours facile de restreindre… Si on ajoute à cela les tablettes qui comblent les temps morts à la maison, en trajet d’auto, les enfants se retrouvent à n’avoir jamais un temps pour laisser vagabonder leur esprit. Pourtant l’ennui est vraiment essentiel pour éveiller la créativité. L’ennui est une panne du désir qui pousse l’intelligence à se recréer. Le docteur Teresa Belton de l’université Anglia explique:  » Aujourd’hui, lorsque les enfants n’ont rien à faire, ils allument immédiatement la télévision, l’ordinateur, le téléphone ou autre écran. Le temps qu’ils passent sur ces appareils augmente. Mais les enfants ont besoin de moments inoccupés, des moments où ils peuvent faire fonctionner leur imagination. L’écran peut court-circuiter ce processus et le développement de la créativité » .DSC00035

Mes enfants hier ont démarré la journée avec un « je m’ennuie ». Moi, ça ne m’a jamais ennuyé qu’ils s’ennuient (toute proportion gardée)! En après-midi, ils ont retrouvé leurs amis, qui eux aussi s’ennuyaient. Et comme on a un voisinage très agréable, ils se sont regroupé à leur repère, sur un petit terrain qui se déploie vers une impasse. Depuis un moment, ils y bâtissent une cabane. Des voisins étaient en train de sortir des encombrants. Les enfants ont récupéré pour leur cabane une grosse bobine en bois pour les câbles, qui leur sert maintenant de table, des petits bacs en plastique, des bidons. Ils ont passé des heures à aménager les lieux. Puis, ils sont partis chez l’un d’eux et dans le jardin, ont aidé le papa à brûler des feuilles pendant une longue période.

Quand ils sont rentrés, ils étaient recréés! L’ennui pousse à aller vers l’autre, il pousse à trouver des idées. Avec trois fois rien, ils se sont créé un temps bien à eux, rempli d’amitié!

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans école-maison, IEF, Réflexions, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s