La place de la famille


OLYMPUS DIGITAL CAMERAL’expérience que nous vivons avec l’établissement de ma fille de 3e me rappelle un des points fondamentaux dans notre décision de pratiquer l’instruction en famille. Dans l’IEF, il y a une place centrale pour la famille.

Quand tout va bien à l’école, ce qui arrive tout de même souvent, personne ne saurait se plaindre. Mais arrive-t-il un souci, nous pouvons alors ressentir tout le poids de l’institution. Quid de la famille dans ces cas précis? Personnellement, je me suis sentie devant une grosse machine. J’ai senti que ma fille faisait partie d’un groupe dont je ne connaissais pas toutes les règles et dont le contrôle m’échappait.

Il est normal que l’institution établisse ses règles internes et s’assure que les élèves les respectent. C’est la partie facile pour les familles, d’une certaine façon. Mais quand notre enfant est en souffrance, il nous devient difficile d’intervenir. Nous sentons que nous n’avons pas le contrôle du bien-être de notre enfant durant ces longues heures passées dans les murs de l’école. Il m’a fallu déployer tant d’effort pour faire entendre la situation de ma fille, jusqu’au retrait temporaire des murs, qui devenait la seule solution en ma possession.

DSC03931

La question qui fâche: l’école maison a-t-elle nuit à l’intégration de mon enfant? La question se pose en toute lucidité, mais mon mari a vite trouvé de quoi y répondre! Notre fille est la 5e à intégrer un établissement. Nos quatre aînés ont franchi ce pas sans aucun problème! Le harcèlement concerne 15% des enfants. Soit 1 enfant sur 6,7  ce qui représente beaucoup! Nos enfants de l’IEF peuvent malheureusement, comme les autres se trouver confrontés à ce fléau. Mais, la bonne relation que nous établissons dans ces années d’IEF a sûrement aidé ma fille à se confier à nous. Alors que tant d’enfants peuvent aussi se taire. Le fait d’être nouveau dans un établissement n’aide sûrement pas à l’intégration. Mais s’inscrire dans un nouvel établissement concerne tout de même plusieurs enfants qui changent à un moment d’école, et pas seulement les jeunes d’IEF qui rejoignent le système… Vaut-il alors mieux réintégrer à des moments charnières? La sixième, la seconde? peut-être… De mon côté, je pencherais davantage du côté de la seconde que de la sixième… J’ai encore le temps d’y réfléchir pour les suivants…

Mais cet événement difficile m’a ramené à l’une de mes raisons d’enseigner à mes enfants à la maison, et que j’avais oubliée. On a beau dire, c’est une grosse machine que tout ce système… et sur les bancs, les jeunes sont parfois difficiles à canaliser en groupe, d’où une certaine loi de la jungle en classe… Il y a de très bons professeurs. Il y a souvent une équipe éducative bienveillante. Mais l’effet groupe, le nombre de jeunes vivant des situations difficiles familialement rend parfois les lieux assez invivables pour l’ensemble, particulièrement durant les années collèges.

DSC03922L’histoire de ma fille semble bien se dénouer. Les choses se placent. Mais il demeure que lorsque nous prenons la décision de faire réintégrer à notre enfant un système ce n’est jamais banal. Nous devenons responsables de la suite. Nous ne pouvons pas alterner les deux mondes. Il nous faut naviguer avec une certaine cohérence. Nous l’avons inscrite dans un établissement en début d’année et pour sa dignité, et sa confiance en elle, nous devons tout faire pour que cela ne soit pas vécu comme un échec. Rien ne laissait présager qu’un tel événement pourrait se produire. Notre enfant est épanouie, se lie facilement, aime étudier. Et durant trois mois, elle a vécu une véritable lune de miel. Tout allait très bien! Il arrive parfois des écueils. Et c’est alors que nous pouvons sentir dans ces établissements combien la famille est tassée. Pourtant, c’est grâce aussi à la famille et à sa vigilance que l’enfant peut être protégé. Notre place demeure fondamentale dans l’éducation des enfants, à la maison comme à l’école…

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans école-maison, Divers, IEF, Réflexions, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s