Dictées pour la semaine en 6e


 

Le travail de dictée de ma fille de 6e cette semaine. Il s’agit de la même démarche que ma fille de CM1 (voir l’article précédent). J’apprécie beaucoup l’exercice du jour 3 qui consiste à transformer la phrase en changeant la personne et le temps. Ce type d’exercice est très efficace pour la maîtrise d’une orthographe adéquate au plan de la conjugaison.

Le verbe s’accorde toujours avec son sujet. On trouve le sujet en posant la question « qui est-ce qui ? » ou « qu’est-ce qui ? » après le verbe. 

Ex: Dans les vergers mûrissent  lentement les beaux fruits de l’automne.

Remarque : Le sujet peut être placé après le verbe ou séparé de lui par un ou plusieurs mots. Il est conseillé de souligner les sujets dans les phrases afin de bien accorder le verbe.

Jour 1

Les bœufs de labour _tiraient___ la charrue. La neige, en gros flocons _voletait____

depuis le matin. Une rafale de balles _crépite___ sur le blindage. La roulotte des

pauvres bohémiens  s’_éloignait__ sur la route. Les vaches, excédées par les

mouches et par la chaleur, __fuyaient___ les prés et s’_enfonçaient____ dans

les bois.

Jour 2

Autour des fleurs _tourbillonnaient__ les abeilles, ___voletaient___  les papillons. Que

voulez-vous que  __fassent__ ces enfants ? «  Mais _disaient__________-ils, quand

__ferons_nous nos devoirs ? » Sur la rivière _flottaient__ de beaux

nénuphars, __dansaient___  des libellules.

 

Jour 3

 Recopier les phrases suivantes sur le cahier en conjuguant les verbes au futur et au singulier.

Dans le puits profond descendent les mineurs. Les couturières font une robe. Du nid détruit tombent les petits oiseaux. Les jeunes chevaux bondissent joyeusement quand les prés reverdissent. Devant la lune passent  de gros nuages noirs. Que nous veulent ces hommes menaçants ?

 

Jour 4

Jour de foire.

Entre les deux files de véhicules rangés, les brancards* en l’air, et les étalages divers d’où partaient de chaleureux appels des marchands, roulait comme un fleuve une foule pressée allant vers les divers champs de foire. Sur tous les chemins arrivaient encore des retardataires…

Une curieuse rumeur, sourde et continue comme le bruit de la mer, montait dans cet entassement d’hommes pressés dans la ville et, sur ce brouhaha confus, s’élevait le mugissement des bœufs et éclataient, furieux et répétés, les coups de grosse caisse.

Les brancards sont les deux pôles qui relient la charrette pour l’attacher aux chevaux ou aux bœufs  Quand les animaux sont détachés, la charrette bascule vers l’arrière et les brancards se trouvent en l’air.

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans 6e, accueil, école-maison, Divers, Français, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s