La correction


Pour ces deux dernières semaines, nous sommes sorties du « carcan » habituel de nos journées. Il n’y a plus la routine de l’écriture, des dictées, etc… Car nous passons nos matinées à revoir les matières vues et j’ajoute des petits textes de Noël.  Nous réveillons ce qui a été fait depuis le début de l’année et qui sommeille. Qui sommeille? Peut-être dirions-nous qu’en certains moments la notion est endormie, voire: elle ronfle!!! Mais rapidement l’enfant retrouve sa mémoire. C’est l’occasion aussi de constater que nous n’avons peut-être pas assez insisté sur certains aspects… Ce moment nous permet de réajuster le tir jusqu’à la fin de l’année…

DSC04567

Dans la méthode mathématique de Singapour, il y a une section révision très bien conçue. Je trouve cela bien pratique de la travailler ces jours-ci, car après quelques semaines de travail elle permet de revoir plusieurs notions vues  et me donne la possibilité de préparer un bilan similaire pour la semaine prochaine.

Que fait-on une fois que l’on a corrigé ces révisions? Met-on une note? Je dirais que cela dépend de ce que l’on veut en faire… Personnellement, j’attribue souvent des notes dans le but de les aider à se situer par rapport au travail fourni et à la compréhension acquise. J’insiste toujours pour dire que la note n’est pas eux, mais le reflet de leur compréhension et de l’attention fournie. Certains font un nombre incroyable d’étourderies, lisent trop vite la consigne et extrapolent trop rapidement ce qui leur est demandé. Certains sont experts en fautes de calcul, tout est juste, sauf, une petite addition dans la multiplication d’un nombre à 5 chiffres. Enfin, parfois, on se rencontre que certains ne maîtrisent vraiment pas , par exemple, la valeur d’un chiffre dans un nombre, ou ont oublié le vocabulaire mathématique: qu’est-ce qu’un produit déjà?

Je prends toujours un temps le lendemain pour revoir en détail toute la correction. On rappelle l’importance de prendre le temps de lire. On lit ensemble, on prend le temps d’entourer l’essentiel à garder d’une consigne.Pour une telle correction il faut arrêter la suite du programme. Avancer moins vite, mais revoir chaque question ensemble même quand cela a été réussi. On revoit, on refait, l’enfant refait les exercices non réussis. C’est long quand il y a eu plusieurs erreurs! Mais ce n’est pas du temps perdu. Loin de là. On recule un peu, pour mieux avancer.

Rien de nouveau sous le soleil, certes! Mais, j’ai à me le rappeler même après toutes ces années à enseigner…

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article a été publié dans 6e, 6e, accueil, école-maison, CM1, CM1, CM1, Divers, Français, Mathématiques, Réflexions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s