Evaluer une production écrite


Il est facile de corriger un exercice de mathématiques, ou un exercice de français portant sur l’orthographe, le vocabulaire, la grammaire. Il y a une bonne réponse (la plupart du temps) ou une mauvaise, et le résultat à attendre est assez clair. Il est drôlement plus hasardeux de savoir corriger la production écrite de notre enfant. Quand nous n’en avons jamais corrigée, il est difficile de savoir ce que nous devons attendre d’une copie de l’âge de l’enfant en question. La difficulté supplémentaire réside dans le fait qu’il s’agit de notre enfant. Et une rédaction comporte un aspect un peu plus subjectif .

Comment un parent peut-il  savoir la qualité d’une rédaction s’il n’a jamais vu d’autres écrits d’enfants du même âge. Un enfant peut aimer inventer des histoires, écrire beaucoup de petits récits mais, s’il n’est pas guidé, il risque de demeurer dans un style un peu confus, brouillon. Comment ne pas tuer son enthousiasme, mais l’aider à progresser dans ces cas? Aimer écrire et inventer des histoires ne fait pas de l’enfant un bon écrivain. Mais il est fort probable que si ce goût ne s’estompe pas et s’il est guidé, l’enfant est susceptible d’y devenir habile ou à tout le moins de progresser. A l’inverse, un enfant peut ne pas aimer écrire et se révéler excellent dans cet exercice, pour peu qu’il ait compris ce qu’on attend de lui.

Si nous ne disposons pas de la possibilité de voir les rédactions d’autres enfants du même âge, il existe de précieux outils pour évaluer un texte écrit. On peut en consulter plusieurs sur internet. J’aime beaucoup les fiches d’une Maîtresse débutante sur le sujet. Ce sont des fiches pour aider l’enfant à planifier son écrit. Ici les fiches portent sur le conte.

Pour le correcteur, il y a moyen de cibler des exigences objectives via des documents comme celui-ci . Il est utile de se fabriquer une grille qui cible les éléments que nous voulons évaluer dans l’écrit. Voici un exemple de données à cibler: il s’agit d’un fichier à l’intention de l’élève mais que l’on peut  mettre en tableau pour soi.  Malipouli est assez éclairante sur le sujet de l’évaluation des élèves du primaire en terme de rédaction.

Enfin pour stimuler la rédaction il existe dans la collection Chouette pour la 6e ce petit cahier:

Personnellement, au primaire, je travaille aussi à partir de ce vieux livre:

Ecrire Et Parler. Le Vocabulaire Et L'expression Écrite. Ce1 (Cours Élémentaire 1) de Verret P.

Il est bon de travailler avec une base pour améliorer d’abord les phrases. Les enrichir dès qu’on peut par du vocabulaire riche. Les idées ne manquent pas pour stimuler l’écrit.

Bien écrire est précieux pour tout enfant, car il lui permet d’affiner sa pensée et le rend capable de la communiquer. Mais comme dans tout apprentissage, il faut partir du plus simple avant d’aller vers le plus compliqué…

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans 6e, 6e, accueil, école-maison, CM1, CM1, CP, Divers, Français, IEF, Maternelle GS, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s