Faire la classe-maison à plusieurs niveaux


Il fut un temps où j’avais en classe 6 enfants à différents niveaux plus un bébé dans les bras quand j’enseignais. Et comme je n’ai aucun jumeau, ni enfant ayant fait un saut de classe,

DSC03230

j’avais des préparations des deux petits en maternelle jusqu’au niveau troisième collège.  Je préparais des activités à mes plus jeunes sous forme d’un petit panier avec des bricolages et des activités de traçage tirés d’internet . Je maintiens que je ne crois pas en la nécessité de faire la classe à des tout-petits. Cependant, avoir sous la main des activités toutes prêtes quand ils ne savent plus comment s’occuper ou demande de l’attention m’a toujours été utile. Quand ils voyaient leur panier préparés pour eux, ils savaient que je ne les avais pas oublié dans mes préparatifs. Et souvent ils étaient si bien occupés à jouer, que cela leur suffisait de savoir qu’un panier les attendait! J’essayais dans la journée de leur faire faire un petit bricolage, je leur lire un conte, et de les emmener  dehors. C’était ma base minimale.

On m’a souvent demandé comment je faisais pour enseigner  à plusieurs niveaux en même temps . Je pense toujours à ces maîtres/maîtresses qui ont enseigné (cela existe encore) à des classes uniques dans les campagnes. Un joli documentaire (qui eût beaucoup de succès à sa sortie en 2002) porte sur la classe d’un maître qui enseigne à 15 enfants. Je pense qu’avec de l’organisation, on peut parvenir nous aussi à enseigner à trois, quatre, cinq enfants et plus de niveaux différents. Je trouve même que, parfois, la dynamique de groupe crée un climat propice au travail. Mais il n’en demeure pas moins qu’il faut partager son attention entre plusieurs enfants qui n’en sont pas aux mêmes niveaux, et que cela demande  un aménagement propice dans la façon de travailler.

Les enfants ont des routines communes. Évidemment, je ne demande pas à un grand de 3e de prendre un temps d’écriture. Souvent à cet âge, je leur prenais un cours par correspondance et je les suivais en parallèle, cela m’évitait une énième préparation. Et il faut dire que je me sentais moins chevronnée pour accompagner de si grands  au début!  Pour les autres jeunes collégiens et ceux du primaire nous avons encore aujourd’hui un travail commun d’écriture qui permet d’entrer dans un climat d’attention, de concentration qui favorise la suite du travail.

Ensuite, nous procédons à une courte dictée. Là, c’est un peu plus acrobatique pour moi! Je dois vraiment me concentrer sur chacun des courts textes (ou de la liste de mots, ou de l’unique phrase) et réciter ce qui revient à chacun tout en préservant un climat calme. Puis, on choisit une phrase à analyser. Je fais souligner chaque mot selon un code de couleur pour indiquer sa nature. Un à trois mots sont ensuite choisi pour être analysés. Et une fois semaine, ce sera de l’analyse logique (que je démarre vers le CE2). Quand le premier a terminé, je le prends à part et je lui fais lire son texte du jour et lui donne les exercices d’avance. Si plus d’un terminent en même temps? J’ai des feuilles de conjugaison à remplir. Ils la remplissent pendant que je termine avec le premier. Je donne le texte au suivant et ainsi de suite. En général, le plus jeune a moins de travail et termine avant. Donc, pas tellement de temps morts entre chaque travail prévu. J’essaie souvent de coordonner les thèmes en commun (comme Cosette cette semaine) et aussi le type de travail. Par exemple le C.O.D. peut être vu à plusieurs niveaux. Donc, à un moment, j’explique à tous la leçon (quand la leçon est accessible à tous). Quand les plus grands sont lancés dans du travail de compréhension de texte, ou de vocabulaire ou de rédaction, je fais du travail avec un petit de GS ou CP.

C’est ensuite le toDSC03075ur des mathématiques. J’ai trois temps pour cette matière: du calcul mental avec fichier (ou oral avec moi), un temps de problème de logique ou un exercice de géométrie et la leçon du jour  avec exercices. Ainsi, je commence la leçon avec un, pendant que les autres font d’autres travaux mathématiques en solo et on alterne.

L’anglais ou le latin (selon les enfants concernés) se fait en après midi en général. Ainsi, je fais la leçon avec un des enfants (15 à 20 minutes) et les autres travaillent leurs leçons à savoir pour le lendemain (tables de multiplication, leçon de grammaire, leçon d’histoire ou sciences etc…) ou font un dessin pour un cahier de poésie, finissent un travail en sciences commencé la veille. Le travail écrit des langues se fait seul pendant que je poursuis avec un autre. Puis, suivent les leçons histoire – géographie – sciences – histoire des arts (selon le jour)qui se donnent  souvent en commun: j’adapte selon le niveau. Même un petit de maternelle peut participer à une leçon de sciences.

Nous terminons soit avec du bricolage, un travail manuel de couture, une recette de cuisine à préparer. Mais, parfois aussi nous courons vers l’activité sportive, après un goûter rapide.

Dans tout cela, il y a forcément des moments où l’un a terminé avant . Pour ne pas rester « désœuvrés » durant ce temps, chacun a un cahier de poésies à apprendre, et une lecture obligatoire. Il y a même un cahier de lecture où les enfants illustre la page d’une scène du livre qu’ils ont lu et font un résumé de l’oeuvre et livrent leurs impressions.

DSC04562

Les journées de classe sont bien remplies… dans un climat souvent assez discipliné sans être rigide: nous acceptons certaines fantaisies, comme ma fille qui aime travailler avec ses animaux dans les bras à un moment dans la journée. L’autre amènera sa poupée ou sa peluche en classe et lui donnera un petit cahier avec un crayon. Quand ce n’est pas quelques playmobils qui attendent en rang la récré près du cahier d’un des enfants…

Ce que je souhaiterais mettre en place plus souvent en après-midi, ce sont des temps de jeux de société, des documentaires à regarder ensemble… mais le temps nous fait trop souvent défaut et nous partageons cela trop peu souvent…

Publicités

A propos Brune

Mère-enseignante de 8 enfants. Site: grandirpresduchataignier
Cet article, publié dans 6e, école-maison, bricolage, Divers, Français, Géographie, Histoire, Histoire des arts, IEF, Mathématiques, Réflexions, sciences, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Faire la classe-maison à plusieurs niveaux

  1. mathilde dit :

    J’aime beaucoup votre article ! Je parlais justement avec une amie, hier, de la difficulté d’avoir plusieurs niveaux … je vais lui faire parvenir votre article, je suis sûre qu’il lui plaira ! Bon week-end !

  2. Armelle dit :

    J’ai beaucoup travaillé pour la rentrée de ces vacances afin de mieux fonctionner avec les différents niveaux de nos enfants, et cet article m’épate et m’encourage pour redémarrer. J’ai aussi puisé des idées dans l’article sur faire classe avec un bébé… Ce qui n’est pas de tout repos ; ) mais je ne me vois en aucune manière le confier en gardant les grands !! Un grand merci pour tous vos posts !
    Armelle

    • Brune dit :

      Oui, faire la classe à plusieurs demande beaucoup d’énergie et d’organisation à la base, afin d’arriver le matin en sachant ce que chacun aura à faire. Mais quand cela est fait (ou à peu près) la classe avec plusieurs est tellement enrichissante! Moi j’ai tellement aimé cela! Pour les bébés, moi non plus je n’aurais pu les confier, et il faut d’avance accepter une baisse de « rendement » et certains jours plus chaotiques… Mais, cela ne dure qu’un temps! Et le bébé habitué à la classe-maison n’aura aucune difficulté à s’intégrer à cette façon d’apprendre quand le moment sera venu: ce sera naturel! Profitez de ces beaux moments, car malgré le labeur, ils en valent largement la peine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s